Alex-Marquinhos, qui quittera le PSG ?

La venue de va certainement obliger le PSG à se séparer, l'été prochain, d'un défenseur central. étant évidemment intouchable, les dirigeants parisiens devront choisir entre et .

Marquinhos

Un problème de riches pour le PSG. Fort de l'arrivée de David Luiz, le défenseur brésilien de , le champion de France se retrouve avec une flopée de joueurs axiaux dans son effectif. David Luiz, Thiago Silva, Alex et Marquinhos... tous n'auront pas la chance de jouer la saison prochaine. Sans surprise, le club de la capitale alignera dans quelques mois une charnière composée du néo-parisien et de l'ancien roc de l'AC Milan. En résumé, les deux derniers cités luttent à distance pour devenir le numéro 3 de la hiérarchie, poussant l'autre à faire ses valises.

Sous contrat jusqu'au mois de juin, Alex (31 ans) n'a toujours pas prolongé avec le PSG. Il n'empêche que son statut de titulaire en 2013-2014 (31 matches disputés en ) lui offre une avance sur son jeune compatriote. Arrivé l'été dernier dans l'Hexagone en provenance de l'AS Rome pour un transfert de 31,4 millions d'euros, Marquinhos (20 ans) n'a disputé "que" 21 rencontres de championnat, ce qui n'est pas si anecdotique que ça. Ayant aussi disposé cette saison d'un temps de jeu intéressant en (8 matches, 3 buts), le natif de São Paulo risque pourtant de subir les conséquences de la venue de David Luiz.

Si l'on en croit le quotidien , les dirigeants parisiens ne voudraient pas le transférer mais le prêter. Très apprécié par le , que l'on sait à la recherche d'un défenseur central, l'ancien footballeur des pourrait en fait être inclus dans la transaction avec l'international auriverde (31 ans). Priorité du PSG, le latéral droit catalan aurait de fortes chances de quitter les Blaugrana et leur intérêt pour Marquinhos faciliterait sans doute les choses entre les deux parties. Comme le principal intéressé envisage de changer d'air, tout le monde pourrait y trouver son compte.
Article précédent Barça : le club a toujo... Article suivant Arsenal : Wenger appréc...