Débat TM : Ruffier peut-il déloger Lloris ?

a remplacé dans les buts de l'équipe de France contre la Norvège (4-0) mardi soir (hier). Le gardien de but a fait le job, comme on dit, mais a-t-il des chances sérieuses de déloger le portier de  ? L'avis de la rédaction.

Stéphane Ruffier

NON, Ruffier a deux longueurs de retard.


Même si Stéphane Ruffier a rendu une bonne copie après le match amical entre la France et la Norvège, force est de constater que le gardien de but a encore du pain sur la planche afin de déloger Hugo Lloris. Le dernier rempart de Saint-Étienne fait partie des références en mais il manque encore cruellement d'expérience sur la scène internationale. Hugo Lloris est un pion inamovible depuis déjà plusieurs saisons (55 sélections). Par ailleurs, le natif de Nice a réalisé une saison très convaincante à Tottenham (45 matches disputés). Afin d'être bien plus qu'une doublure, Stéphane Ruffier devra peut-être quitter l'ASSE lors du mercato qui se profile ou à l'issue de son bail en juin 2015. Une chose est sûre pour le moment : le gardien stéphanois ne sera pas titulaire lors du Mondial... à moins bien sûr que décide de l'aligner en fonction des circonstances (blessure ou performances indigentes d'Hugo Lloris, troisième match de poule qui compterait pour du beurre...). (Vincent Bogard)

NON, ce serait une erreur de tout bouleverser.


Intronisé numéro 2 suite au forfait du Marseillais , Stéphane Ruffier a disputé l'intégralité de la rencontre amicale contre la Norvège (4-0). Solide face à une faible opposition, le portier de l'AS ne changera pourtant pas la donne. Indiscutable dans les buts, Hugo Lloris jouit de la confiance de Didier Deschamps. Quinze jours avant le début de la , le sélectionneur des Bleus aurait tort de bouleverser la hiérarchie. Le footballeur de Tottenham possède une plus grande expérience internationale que l'ancien Monégasque. Qui, même s'il a réussi une saison remarquable dans le Forez, devra se contenter d'un rôle de doublure. Bien sûr, certains diront que Lloris a pris un paquet de buts avec les Spurs, mais il n'est en rien coupable de la passivité défensive de son équipe. En plus, le Niçois portera au le brassard de capitaine et le repousser sur le banc risquerait vraiment de bouleverser le vestiaire des Bleus. (Camille Fischbach)
Article précédent ASSE : un attaquant vis... Article suivant Galtier clôt le suspens...