Arsenal part en mission pour Iker Casillas

Cela fait déjà plusieurs saisons que les fans d' réclament à la venue d'un gardien de classe mondiale. Durant le mercato, les Gunners pourraient lâcher les chevaux pour avoir . Mais la partie est loin d'être gagnée d'avance...

Iker Casillas

Un départ qui change tout. Sans surprise, le gardien a décidé de mettre les voiles et il a donc rejoint Swansea. Du coup, le club d'Arsenal peut "seulement" s'appuyer sur Wojciech Szczesny pour le moment au poste de portier suffisamment expérimenté. Forcément, le manager Arsène Wenger va devoir s'offrir un dernier rempart de qualité en vue de la saison prochaine. Plutôt que de miser sur un joueur de , le technicien français pourrait tenter de déloger Iker Casillas du . Selon le quotidien As, Arsène Wenger aurait un espoir de parvenir à ses fins. A vrai dire, ce serait quand même un coup de tonnerre si "San Iker" débarquait à l'Emirates Stadium. Il y a quelques jours, ce dernier a eu un entretien, entre quatre yeux, avec le président Florentino Pérez.

Dixit Marca, les deux hommes seraient plus que jamais sur la même longueur d'ondes et donc Iker Casillas devrait toujours porter le maillot de la Casa Blanca lors de l'exercice 2014/2015. Malgré cela, Arsène Wenger voudrait convaincre l'international espagnol de tourner le dos à la Casa Blanca après avoir dû se plier au jeu de l'alternance avec la saison passée. Aligné en et en , avec à la clef deux triomphes majeurs, "San Iker" a dû se contenter d'être une roue de secours en (2 apparitions seulement). A 33 ans, le natif de la capitale ibérique aimerait bien avoir tous les galons de titulaire et ne plus être entre deux eaux.

Histoire de maximiser ses chances d'atteindre cet objectif, Arsène Wenger voudrait s'appuyer sur , un ami proche d'Iker Casillas, et sur (ex-Real) avec lequel il s'entendait bien lorsque ce dernier faisait encore partie de l'effectif du Real. Sur le plan financier, Arsenal n'aurait évidemment pas l'intention de faire sauter la clause libératoire de "San Iker" puisque cette dernière est estimée à... 180 millions d'euros. En revanche, les Londoniens pourraient lui proposer un contrat de deux ou trois ans avec à la clef un salaire royal. A Madrid, Iker Casillas devrait voir sa rémunération annuelle passer de 8,5 millions à 7 millions en juin 2017 s'il honore son bail jusqu'au bout. A défaut de réussir son coup pour l'Espagnol, Arsène Wenger pourrait miser sur (), () ou encore (Saint-Étienne).
Article précédent Angleterre : l'inquiétu... Article suivant Atletico Madrid : le cl...