OM : Anigo a envisagé le pire

, ex-directeur sportif et entraîneur de l'Olympique de , est revenu, pour Paris Match, sur le décès de son fils Adrien, assassiné par balles en septembre dernier.

Marqué par cette disparation, l'homme de 53 ans avoue avoir pensé à mettre fin à ses jours. "Lors d'un déplacement à avec l'OM, en octobre dernier, j'ai songé à rejoindre Adrien. Nous étions sur la terrasse d'un grand hôtel et je regardais en bas, en pensant que c'était le bon endroit pour partir. J'ai senti ma vie tenir à un fil. Puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas abandonner ma famille."

Un événement l'ayant poussé à s'éloigner de la cité phocéenne : "Je reviendrai pour y être enterré à côté de mon fils, car j'aime passionnément ma ville. Mais aujourd'hui je ne peux vivre avec elle. Tout me rappelle Adrien. Et puis à l'OM, les Marseillais, les supporters, les médias ne me supportent plus. A cause des mauvais résultats de l'équipe, des histoires."
Article précédent OM : une piste transalp... Article suivant OM : la piste Gamez est...