L'AS Monaco sans certitude avant Lorient

Dauphin du la saison dernière, Monaco débute son championnat par la venue de Lorient, dimanche soir à Louis-II (21 heures), en clôture de la 1ère journée de . Avec un nouvel entraîneur sur le banc, le club monégasque se présente sans trop de repères.

Leonardo Jardim

Quel visage pour l'ASM en 2014-2015 ? Capable la saison passée de tenir tête pendant un bon moment au PSG, au point de terminer l'exercice à une très belle deuxième place, le club de la Principauté est très attendu car considéré comme l'outsider n°1 de l'équipe parisienne. Malgré ce statut, il existe pas mal d'interrogations autour des coéquipiers de . Sur le banc d'abord, a succédé à sans trop savoir si le pedigree de l'ancien coach du fera oublier l'Italien, grand artisan du retour au premier plan du pensionnaire de Louis-II.

Méconnu du grand public, le Portugais ne demande qu'à être jugé par ses actes avec un effectif très peu remodelé. Trop peu même pour certains, et ce en dépit des 80 millions d'euros arrivés dans les caisses suite au transfert, au , du milieu de terrain colombien . En fait, le board monégasque s'est contenté des venues de (Rennes), () et (), un recrutement qui paraît trop juste pour pouvoir rivaliser avec le PSG. Chez les supporters, l'absence dans les valises d'un footballeur de tout premier ordre surprend et pose la question des ambitions du Rocher.

En fait, Monaco veut miser sur la stabilité avec , , Jérémy Toulalan, João Moutinho ou encore Radamel Falcao, de retour après sa grave blessure au genou gauche mais toujours susceptible de partir. "L'équipe est confiante après les six matches amicaux. J'ai des joueurs de qualité qui montreront tout leur potentiel dès dimanche", confiait, plein d'optimisme, Leonardo Jardim avant la réception du . Qualifiée pour la phase de poules de la , l'ASM passe donc dans quelques heures un test qui en dira long sur ses objectifs dans l'Hexagone.
Article précédent Inter Milan : deux club... Article suivant Naples : Kondogbia dans...