Son mariage avec le Barça, la révolution Enrique, le caractère de Messi... Mascherano a parlé

Au travers d'une interview relayée par El Mundo Deportivo, a évoqué plusieurs sujets importants. Qu'on se le dise, le défenseur central polyvalent se sent très bien au .

Javier Mascherano

Des jours vraiment agités. Dimanche dernier, Javier Mascherano a mal débuté sa saison au sein de l'équipe du . Contre Elche (3-0, 1ère journée de ), le défenseur central, qui peut aussi jouer au poste de milieu défensif, a été expulsé à la 44e minute de jeu. En guise de réconfort, l'ancien joueur de a paraphé un nouvel engagement en Catalogne jusqu'en juin 2018. Interrogé au sujet de cette signature importante, Javier Mascherano a indiqué qu'il est ravi de prolonger le plaisir au Barça. "Une relation avec un club est comme un mariage. Les deux parties doivent s'entendre. En cas de doute, il est préférable d'en parler. Je me souviens de ne pas avoir quitté Liverpool (pendant le mois d'août 2010, ndlr) comme je l'aurais voulu. J'aurais regretté ça toute ma vie si la même chose m'était arrivée avec le Barça."

L'Argentin a souligné le fait qu'il n'y aurait "pas eu de problème" si les décideurs espagnols avaient décidé de le refourguer. Dans la foulée, Javier Mascherano a encensé l'entraîneur . Pour lui, ce technicien est vraiment l'homme de la situation au Camp Nou. "Je l'aime. Je me vois reflété dans sa pensée. Il a du charisme, de la personnalité, du talent et il apprécie aussi l'effort. (...) Il veut avoir de le concurrence à tous les postes. Cela aide à ressortir le meilleur de chacun de telle sorte que nous avons un niveau élevé." Au passage, Javier Mascherano a défendu .

Ce coach est seulement resté une saison au Barça avant de prendre, cet été, les rênes de l'équipe nationale d'. "Il est plus facile de blâmer une personne que vingt." Bien évidemment, le natif de Santa Lorenzo a tressé des lauriers à son compatriote . "C'est un garçon introverti pour les personnes qui ne le connaissent pas. Mais vous pouvez parler de football et de la vie avec lui. Ceux d'entre nous qui sont proches de lui sont surpris par son naturel." A vrai dire, Javier Mascherano aimerait bien être "cinq minutes" dans la peau de celui qu'on surnomme "La Pulga"... mais pas beaucoup plus car il devrait "résister à une pression extrême" au quotidien.
Article précédent Mercato, le journal des... Article suivant Barça : Douglas est arr...