Monaco réussit son retour européen

En difficulté en , l' est venue à bout du (1-0), mardi soir à Louis-II pour le compte de la 1ère journée de la phase de poules de la . Sans briller pendant toute la rencontre, les joueurs de se donnent de l'air.

João Moutinho

Louis-II attendra encore pour goûter de nouveau à une grande soirée européenne, mais l'AS Monaco s'est rappelée, l'espace d'un match, qu'elle pouvait réaliser de belles choses sur le continent. Dix ans après sa dernière participation en Ligue des champions, le club de la Principauté n'a pas manqué son rendez-vous avec la coupe aux grandes oreilles. En position de relégable en Ligue 1, les hommes de Leonardo Jardim se sont en effet imposés 1-0 aux dépens des Allemands du Bayer Leverkusen. Dans un groupe C à sa portée, quinze jours avant un déplacement en Russie pour affronter le , d'ailleurs vainqueur 2-0 sur le terrain du , le dernier dauphin du PSG respire après une partie aux deux visages.

Agressifs en début de match, les joueurs monégasques affichent d'abord de belles intentions non récompensées, Ferreira-Carrasco ne cadrant pas sa tentative (8e). Mais ces premières minutes encourageantes ne durent pas bien longtemps : Leverkusen reprend rapidement ses esprits et pose le pied sur le ballon. Le Bayer se montre très dangereux sans pour autant faire la différence, comme sur ces opportunités de Castro (13e), Calhanoglu (16e) et Toprak (19e). Les hommes de peuvent regretter de ne pas repartir aux vestiaires avec l'avantage, surtout après l'incroyable loupé de Bellarabi, seul devant Subasic (36e), et les frappes de Son (44e) et Castro (45e) guère plus prolifiques.

Reparti aux vestiaires sous quelques sifflets prononcés, Monaco revient sur le terrain avec de bien meilleures intentions et trouve son salut peu après l'heure de jeu. Sur une remise de la tête astucieuse de Berbatov, après un centre initial de Kurzawa, Moutinho s'infiltre dans la surface allemande et trompe Leno du gauche, malgré le retour de Spahic (1-0, 61e). L'ASM est bien en place, même s'il faut une belle sortie de Subasic pour éviter à Bellarabi de se mettre en bonne position (73e). Dix minutes plus tard, Ferreira-Carrasco n'est pas loin de réussir le break après avoir éliminé le portier du Bayer. Avant de se remettre dans le bain du championnat, et la venue dimanche de , les partenaires de Jérémy Toulalan s'offrent un peu de répit.
Article précédent Match Monaco - Bayer Le... Article suivant Les notes de ...