L'ASM a su renverser la vapeur

L' est revenu de loin. Dominés en première période, les hommes de se sont finalement imposés contre le (0-1), lors de la première journée de la .

Leonardo Jardim doit se dire que la chance a enfin tourné. Pour le retour de l'ASM en C1, dix ans après sa dernière campagne, le club de la Principauté a remporté son premier match dans un Stade Louis-II qui n'avait pas fait le plein pour l'occasion. Pour autant, les Monégasques doivent plus ce succès à la maladresse des attaquants allemands, qu'à leur maîtrise sur le jeu. Mais qu'importe, dans ce groupe très homogène où le Zenith Saint-Pétersbourg est allé l'emporter à Lisbonne contre le (0-2), les joueurs de la Principauté ne vont pas bouder leur plaisir.

Il a néanmoins fallu attendre la deuxième mi-temps avant de voir l'ASM enfin se mettre à jouer et les milieux de terrain trouver Berbatov. Le Bulgare, accompagné sur les côtés par Ferreira Carrasco et a encore régalé par sa qualité technique et sa vision du jeu. Sur le but inscrit par , l'ancien attaquant de caressait le ballon de la tête pour une remise parfaite pour le Portugais. Si ce dernier voyait sa frappe détournée par le retour d'un défenseur, la gonfle terminait tout de même sa course dans la lucarne de Leno (1-0, 64e).

Festival de loupés de la part des attaquants du Bayer


Les Monégasques ont même manqué l'occasion de faire le break. Physiquement, les coéquipiers de Jérémy Toulalan, encore auteur d'une très bonne prestation, ont très clairement pris le dessus sur des Allemands très généreux durant la première heure de jeu. Ferreira Carrasco aurait notamment pu bénéficier d'un penalty, s'il s'était laissé tomber sur un accrochage avec Leno (82e), après un superbe service de .

Mais à coup sûr, Lenoardo Jardim se souviendra des 45 première minutes de souffrance de son équipe. Le Bayer a véritablement étouffé le dernier dauphin de la par son pressing tout terrain et s'est créé un nombre incroyable d'occasion. Castro (14e, 44e), Calhanoglu (15e, 43e) ou encore Bellarabi, qui se loupait totalement seul face à Subasic (35e), n'ont jamais réussi à trouver le cadre. De quoi pousser Monaco à ne pas se reposer sur ses lauriers contre en Ligue 1 le week-end prochain.
Article précédent Les notes de ... Article suivant Monaco : Jardim et la d...