Ruffier s'inscrit dans la durée à l'ASSE (Officiel)

a accepté de prolonger son contrat à Saint-Étienne jusqu'en juin 2018. Le gardien de but estime qu'il peut encore franchir un cap important au Stade Geoffroy-Guichard.

Stéphane Ruffier

"Une grande fierté de prolonger l'aventure à l'." Alors qu'il aurait pu avoir des envies d'ailleurs, en vue de l'année 2015, Stéphane Ruffier a choisi de rempiler dans le Forez. A vrai dire, l'international français n'a pas vraiment envisagé de changer d'air tant il est à l'aise dans la Loire. "C'est une suite logique dans ma progression.  Je me sens très bien, ici. L'ASSE mise sur la stabilité. Mes ambitions correspondent à celles du club. (...) Je suis dans un environnement de travail extrêmement positif", a-t-il souligné selon le site officiel de Saint-Étienne.

Stéphane Ruffier a ajouté qu'il apprécie le fait de travailler avec et qui font, bien évidemment, partie du staff des Verts. "Le rôle de Christophe Galtier est essentiel. J'ai également établi une relation de confiance forte avec Fabrice Grange, l'entraîneur des gardiens de but, qui m'apporte au quotidien son expérience du très haut niveau." Interrogé au sujet de cette excellente nouvelle pour l'ASSE, l'entraîneur Christophe Galtier a reconnu que cette prolongation prouve que l'écurie stéphanoise a beaucoup d'ambition.

"Depuis son arrivée au club en 2011, le club progresse saison après saison. Stéphane fait aujourd'hui partie des meilleurs gardiens français. Il est, d'ailleurs, à mes yeux, le meilleur gardien de notre championnat. C'est un international en puissance. (...) Stéphane a une personnalité forte et attachante. C'est également un très grand compétiteur." Pour sa part, le président a souligné le fait que c'était "une priorité" de réussir à conserver l'ancien Monégasque qui est, pour lui, "un gardien de dimension internationale" qui a "marqué le club de son empreinte". Nul doute qu'au cours des semaines et des mois à venir, Stéphane Ruffier continuera de jouer un rôle capital dans les cages de l'ASSE.
Article précédent ASSE : la récompense se... Article suivant Bordeaux : Sagnol et se...