Sa situation délicate au PSG, sa nostalgie de l'Angleterre, son statut chez les Bleus... Cabaye en proie au doute

n'arrive pas à devenir un élément incontournable au sein du onze titulaire du . Du coup, le milieu de terrain s'inquiète pour la suite de la saison tant avec l'écurie parisienne que l'équipe de France.

Yohan Cabaye

"J'ai besoin de jouer, c'est vrai." Dans les colonnes du quotidien , Yohan Cabaye a reconnu qu'il ne peut pas se satisfaire de sa situation actuelle au Paris Saint-Germain. L'ancien milieu de terrain de , ou encore , peine à convaincre l'entraîneur de le titulariser fréquemment. A vrai dire, l'entraîneur du PSG préfère souvent miser sur le trio Matuidi-Verratti-Motta. "Quand je suis sur le terrain, dès que ça se passe un peu moins bien, j'ai l'impression que... hop, je ressors direct. Je sais aussi que le staff a des choix à faire et je les respecte", a nuancé le joueur âgé de 28 ans qui ne veut pas semer la zizanie au . Même s'il vit une période difficile, Yohan Cabaye a ajouté qu'il a toujours les crocs afin de s'imposer réellement au PSG.

"Je n'abdique pas. J'ai du caractère et le but est de montrer sur le terrain ce dont je suis capable." Malgré cela, le natif de Tourcoing a fini par admettre qu'il n'est pas heureux au Camp des Loges. "Pour être honnête, non ! C'est une situation inédite pour moi et je ne me plains pas. (...) La seule chose à faire est de démontrer ce dont je suis capable. Mais bon, parfois, c'est sûr que... Ce n'est pas facile." A la question de savoir s'il est parfois nostalgique de Newcastle United et plus généralement du foot anglais, Yohan Cabaye a répondu qu'il n'a pas oublié son passage là-bas (juin 2011 - janvier 2014). "Cela m'arrive d'y penser mais je balaie vite cette idée parce qu'elle m'emmènerait vers quelque chose de pas très clair, encore plus bas. Et quand je suis au Parc, je retrouve cette atmosphère. J'aime ce stade, ce public, sa pelouse magnifique."

Heureusement, le sélectionneur de l'équipe de France, , compte toujours sur lui. Le Basque l'a convoqué pour les deux rencontres à venir face au Portugal et à l'Arménie (11 et 14 octobre). En dépit de cela, Yohan Cabaye craint de perdre sa place chez les Bleus s'il ne joue pas plus au PSG. "Je n'ai pas de garantie. Personne n'en a. Après, le coach décidera de ce qu'il a envie de faire. (...) Si, un jour, le sélectionneur décidait de moins me faire jouer parce que je n'ai pas assez de temps de jeu en club, alors il faudra voir, faire le point avec mes représentants." En attendant de voir comme sa situation va évoluer, Yohan Cabaye a indiqué qu'il espère que lui et ses coéquipiers vont monter en puissance en . Pour l'instant, le PSG (3e) a sept points de retard sur l'OM (1er). "On s'était peut-être placés dans une situation trop confortable dans nos têtes. Or on s'aperçoit que, si on veut être champions, il va falloir recommencer à gagner très vite les matches." Qu'on se le dise, le milieu de terrain n'a pas la tête ailleurs... pour le moment.
Article précédent Suède : le staff médica... Article suivant L'horizon est bleu pour...