Le défi bavarois, le départ du Real, la situation de Casillas... Xabi Alonso se confie

Près de deux mois après son départ du pour le , fait le point sur sa situation dans les colonnes du journal As. Le milieu espagnol parle de son adaptation en , revient sur les raisons de son départ du club merengue et glisse un mot sur .

Xabi Alonso

"Je suis enchanté. Je me suis bien adapté à l'équipe. J'ai une bonne relation avec l'entraîneur. Je parle beaucoup avec lui, pour savoir ce qu'il veut de moi. C'est facile, car je suis dans un club qui gagne. J'ai été surpris d'être si important dès le début, l'équipe me connaissait à peine." Pour Xabi Alonso, le challenge munichois se passe donc pour le mieux en ce début de saison. Recruté l'été dernier pour 8 millions d'euros, le milieu de terrain espagnol arrivait pourtant en terrain inconnu après cinq années pleines au Real Madrid.

Apparu six fois en Bundesliga, l'ancien footballeur de justifie, dans un entretien à As, ce nouveau choix de carrière. "J'étais dans un grand club, je savais que j'allais jouer, mais je voulais découvrir un autre défi après avoir remporté la dixième du Real. Peut-être que c'était le bon moment." Bien évidemment, la présence de a joué un rôle primordial dans sa décision, car l'ex-coach du Barça le "voulait vraiment." Et le footballeur de 32 ans ne souhaitait pas laisser passer sa chance de "vivre une nouvelle expérience à Munich."

Pour celui qui a pris sa retraite internationale suite à l'élimination de la Roja dès le premier tour de la , le fait que la Maison Blanche ait recruté n'a rien changé. "Cela n'avait rien à voir avec l'arrivée de nouveaux joueurs, puisque j'avais la confiance de (...) Je voulais simplement découvrir quelque chose de nouveau." Et si aujourd'hui, Xabi Alonso a tiré un trait de son passage à Santiago-Bernabeu, il garde un oeil sur l'actualité du club, notamment la situation difficile d'Iker Casillas, pris en grippe : "Ce n'est pas nouveau pour lui. Il restera un joueur très important pour le Real et l'équipe nationale."
Article précédent Bayern : une nouvelle é... Article suivant Bayern Munich : nouvell...