Cabella et sa difficile conquête de l'Angleterre

En rejoignant United lors du dernier mercato estival, ne s'attendait peut-être pas à avoir autant de mal à s'imposer. Aujourd'hui, le milieu offensif pense être sur la bonne voie afin de franchir un cap chez les Magpies grâce notamment au manager qui l'a toujours protégé.

Rémy Cabella

"J'ai vécu le meilleur moment de ma vie." Rémy Cabella n'est pas près d'oublier le fait qu'il a disputé la au sein de l'équipe de France. A ses yeux, cet événement était magique à tous les niveaux... même s'il n'avait pas eu l'occasion de s'exprimer. "Une Coupe du monde au , c'est ce qu'il y a de plus beau. Tout était parfait. Mais c'est vrai que le fait de ne pas avoir joué du tout n'a pas été évident. Ça te pousse à te remettre en question", a-t-il déclaré dans les colonnes de . L'ancien joueur de Montpellier, qui est âgé de 24 ans, a ajouté qu'il met tout en oeuvre afin de "rester" avec les Bleus en vue de l' qui aura lieu dans l'Hexagone. "Mais il faut que je sois bon en club", a-t-il justement souligné. Durant l'été, le natif d' avait choisi de filer à Newcastle.

Aujourd'hui, il ne regrette pas d'avoir quitté La Mosson. "L'Angleterre, je kiffe ! C'est vraiment un autre univers. Je me régale. (...) C'est un nouveau challenge dans un nouveau Championnat, donc, forcément, il y a un temps d'adaptation." Lors de ses premières apparitions avec le maillot des Magpies, Rémy Cabella semblait avoir énormément de mal à prendre ses marques sur les pelouses du Royaume de Sa Majesté. Il a reconnu que ce n'était pas évident pour lui d'y parvenir d'entrée de jeu. "Le rythme et l'intensité m'ont surpris. Pendant quatre-vingt-dix minutes, ça attaque, ça défend, l'arbitre ne siffle pas beaucoup. Il faut s'y faire. (...) Faire de la muscu, c'est obligatoire : le bas du corps et le haut pour tenir les chocs. Après, l'idée, ce n'est pas de gonfler comme un malade, mais de tenir sur ses jambes et tomber le moins possible." A la question de savoir s'il en veut quelque part au manager Alan Pardew de ne pas l'avoir plus aligné, Rémy Cabella a répondu que ce n'est pas du tout le cas.

"Non, c'est logique. Le coach m'a fait débuter les deux premiers mois, mais je n'ai pas marqué ni fait de passe décisive. Le fait de me mettre sur le banc, et même de ne pas me faire jouer du tout à Swansea m'a touché dans ma fierté. Mais je n'ai pas lâché, j'ai travaillé davantage encore. (...) Il me parle beaucoup. Il a un discours clair. Il me dit quand je vais être sur le banc, si c'est bien, si ce n'est pas bien. Il veut que je sois décisif, que je marque des buts." Dimanche dernier, le Français avait délivré sa première passe décisive lors du match sur la pelouse de (succès 2-1 de Newcastle, 9e journée de ). "C'est bien pour la confiance", a-t-il souligné alors qu'il était entré en jeu après la mi-temps. Désormais, Rémy Cabella sait qu'il doit embrayer afin de gagner ses galons de titulaire à St. James' Park. Ce mercredi soir, il pourrait être aligné dès le coup d'envoi face à dans le cadre du 4e tour de la .
Article précédent Man City : la délivranc... Article suivant MLS : la mise au point ...