Blanc relâche la pression, encore un doute pour Ibrahimovic

Retransmis dans le monde entier, le Classico entre l'Olympique de et le Saint-Germain sera sans doute l'un des plus excitants des dernières années grâce au bon début de saison des joueurs de . La pression est cette fois dans le camp parisien.



Quoi qu'il arrive dimanche soir (21h00) en clôture de la 13e journée de , l'OM sera toujours leader du championnat de France. Un scénario que les supporters olympiens n'osaient plus imaginer depuis l'arrivée des investisseurs qatariens dans la capitale. Le leader marseillais possède toujours quatre points d'avance sur son rival mais refuse de donner trop d'importance à cette rencontre. "Le match est important, pas capital. Il y aura beaucoup de points à prendre encore en championnat", a expliqué le coach parisien ce samedi en conférence de presse.

La principale interrogation de ce Classico concerne surtout l'éventuelle titularisation de contre l'OM au . "On verra bien. Pour le groupe, j'attends cet après-midi avec impatience. A la fin de l'entraînement, je vous dirai s'il est dans le groupe ou non. Il y avait eu quelques signes positifs en début de semaine même si la douleur était revenue. Ça a un peu retardé sa reprise sur le terrain, et finalement il a pu s'entraîner avec de la course et du ballon. Là, ça a été l'excitation totale. Maintenant, on va voir comment il réagit et pour le moment tout se passe bien. S'il joue, de toute façon il ne sera pas à 100%", a expliqué Laurent Blanc devant les médias. Ce dernier a également confié son incertitude concernant les participations de et .

Egalement présent ce samedi en conférence de presse, Marco Verratti n'a cessé de rappeler l'importance de l'international suédois dans le groupe parisien. "Toute l'équipe attend le retour d'Ibra. Il apporte beaucoup de poids lors d'un match", a confirmé l'Italien. Pour rappel, le buteur du PSG avait été victime d'une talalgie fin septembre contre l'Olympique Lyonnais (1-1).
Article précédent OM : Lucas Mendes regre... Article suivant PSG-OM : quand Cavani é...