Le soutien apporté à Enrique, la machine du Real, le cas Piqué... Guardiola à l'heure espagnole

Même s'il est actuellement l'entraîneur du , continue de suivre avec beaucoup d'attention se qui se passe au et plus généralement en espagnole.

Pep Guardiola

Ne pas pointer du doigt . Pep Guardiola sait mieux que quiconque qu'un entraîneur doit sans cesse gagner au afin de ne pas être mitraillé par les diverses critiques. Lorsque les Blaugrana ont perdu deux matches d'affilée face au (1-3) puis le (0-1), Luis Enrique n'a pas été épargné. Pour sa part, le coach du Bayern Munich a indiqué, dixit El Mundo Deportivo et Sport, que cela ne servait strictement à rien. "Le football est un processus. Tout ne vient pas en novembre. Parfois les choses vont vite et parfois il faut plus de temps", a-t-il confié alors qu'il s'est prononcé dans le cadre du vote symbolique pour l'indépendance de la Calalogne (le "oui" a recueilli plus de 80% des voix sur environ 2 millions de votants, ndlr).

Pep Guardiola a ajouté qu'il est persuadé que son compatriote va "triompher" au et remporter de nombreux trophées majeurs. Bien entendu, le guide de l'équipe allemande "espère" que lui et ses joueurs ne vont "pas rencontrer le Barça" sur la scène européenne. C'est logique dans la mesure où il serait obligé de toute mettre en oeuvre afin d'éliminer son club de coeur. Également interrogé au sujet du Real Madrid, qui est leader en Liga et en , Pep Guardiola a reconnu que l'escouade de a "toujours été forte".

Forcément, l'entraîneur bavarois a évoqué le cas Gerard Piqué qui trouve le temps long sur le banc catalan. Une photo relayée sur et Instagram prouve que les deux hommes ont eu l'occasion de discuter ensemble. Cela ne signifie pas pour autant que le défenseur central va se relancer au Bayern en 2015 contrairement à ce que laissent entendre certains médias ibériques. "Gerard met de l'enthousiasme et il veut faire de son mieux." Samedi dernier, Gerard Piqué était remplaçant face à Almeria (2-1, 11e journée de Liga) puisque Luis Enrique avait choisi d'aligner la paire Mascherano-Bartra.
Article précédent Allemagne - Götze (Baye... Article suivant Barça : une rumeur pers...