Barça, Chelsea, Real... Ils raffolent tous de Reus

Cela ne fait plus guère de doute : sera vraisemblablement un acteur majeur, sur la planète foot, en 2015. Le milieu offensif de Dortmund devrait changer d'air au grand dam des gestionnaires de Dortmund.

Marco Reus

La double lame pour les Borussen. Aujourd'hui, on voit mal comment les dirigeants de Dortmund pourraient convaincre Marco Reus de rester encore plusieurs années au Westfalenstadion. A moins de lui proposer un salaire royal, qui permettrait au milieu offensif de devenir le joueur le mieux payé d'Allemagne, le BVB ne devrait pas réussir à l'inciter à prolonger son contrat. En plus de devoir composer avec le fait que cet engagement expirera en juin 2015, les décideurs allemands auraient aussi un autre problème à résoudre. En effet si un club décidait de mettre 25 millions d'euros sur la table en janvier, alors les Borussen devraient le laisser partir puisque ce montant correspondrait à celui de sa clause libératoire. Cas échéant, ce serait un coup de massue pour l'entraîneur qui n'arrive pas à propulser son équipe au sommet en .

Même si le succès face au Borussia dimanche dernier (1-0, 11e journée) a clairement permis à Dortmund de prendre une bonne bouffée d'air frais, le chemin est encore très long afin de remonter la pente au classement (15e place sur 18, 10 points sur 30). Sauf miracle, on ne voit pas comment les Borussen pourraient revenir dans la course à la qualification pour la prochaine édition de la . Apparemment, cette situation sportive délicate inquiéterait fortement Marco Reus. Ce dernier aurait le sentiment que la fin d'un cycle pourrait intervenir plus tôt que prévu au Westfalenstadion. Ce jeudi, la presse espagnole, notamment Marca et El Mundo Deportivo, table sur le fait que le footballeur âgé de 25 ans devrait rejoindre une autre écurie l'année prochaine. Trois destinations de rêve seraient à l'ordre du jour.

L'embarras du choix pour Reus.


En Allemagne, Marco Reus aurait toujours une cote d'enfer au . L'entraîneur voudrait déjà préparer l'après-Ribéry et donc la venue du détonateur ne serait pas pour lui déplaire en vue de la saison 2015/2016. Le technicien compterait sur Mario Gotze (ex-Dortmund) afin de convaincre son compatriote de venir s'exprimer à l'Allianz Arena. De l'autre côté de la Manche, autrement dit en Angleterre, le manager de aurait aussi un faible pour Marco Reus qui a inscrit 5 buts en 10 matches lors de cet exercice. Sur le terrain britannique, les Blues seraient concurrencés par et les deux Manchester (United/City).

Les Gunners auraient déjà un métro de retard dans la mesure où Marco Reus ne voudrait pas quitter Dortmund afin de rejoindre un club qui a seulement remporté une en l'espace de neuf ans. En Espagne, on retrouverait au premier rang le et le . A l'image de pour le compte du Bayern, le gardien , qui s'entend très bien avec Marco Reus, devrait continuer de lui dresser un tableau réjouissant du club catalan. Chez les Merengue, pourrait aussi avoir son mot à dire puisqu'il possède la particularité d'avoir le même agent, Volker Struth, que le natif de Dortmund. Dans un mois et demi, Marco Reus pourrait donner plus de précisions à propos de son futur qui semble s'inscrire loin, très loin même, du Westfalenstadion.
Article précédent Inter Milan : un intérê... Article suivant AS Rome : un défi angla...