Son travail de scout, le sacre éventuel de l'OM, ses projets... Anigo s'est dévoilé

Aujourd'hui, vit à Marrakech au Maroc. A vrai dire, l'ancien entraîneur et directeur sportif de l'OM se sent très bien là-bas et n'est pas mécontent d'avoir pris ses distances avec le club phocéen.

José Anigo

Une mission précise. Depuis qu'il est au Maroc, José Anigo officie en tant que scout pour le compte de l'Olympique de . A la question de savoir s'il a déjà trouvé un joyau, l'ex-coach de l'écurie phocéenne a souligné le fait que ce n'est pas encore le cas. "Non, il n'y a pas de pistes particulières. (...) Bien sûr si je tombe sur un top joueur, je vais le signaler, faire un rapport. Mais la priorité est d'amener des jeunes qui vont se construire quelques années à Marseille", a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien . A défaut de dénicher une pépite en Afrique, José Anigo pourrait "créer une structure" au Maroc. Autrement dit, le club provençal pourrait avoir un jour "une sorte d'académie OM qui coûterait très peu d'argent". Problème, les dirigeants de l'OM n'ont pas l'air d'être très emballés par ce projet.

"Ça m'a pris trois mois pour construire le dossier. J'attends. Je n'ai pas eu de retour. Peut-être que ça se fera, peut-être jamais. On verra. Et si ça ne se fait pas pour Marseille, ça se fera peut-être pour un autre club", a-t-il lâché. Avec le recul, José Anigo estime qu'il aurait dû quitter l'OM il y a déjà quatre ans. "La vie m'a conduit à faire ce choix maintenant mais je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt. (...) Je laisse la vie me conduire où elle le veut. Je ne veux plus faire de projet sur six mois, un an ou deux ans. Je suis sorti d'un système. J'existe beaucoup moins médiatiquement. Voire plus du tout."José Anigo a déploré le fait d'avoir été lâché par bon nombre de gens lorsqu'il a rendu son tablier au Vélodrome. "Quand tu es au poste que j'occupais, tu es courtisé par tout le monde. Le jour où ça se termine, il n'y a plus personne. J'ai plus de mille contacts sur mon téléphone. S'il me reste cinquante fidèles, c'est le bout du monde."

Interrogé à propos de la saison réalisée par l'OM, qui est leader en , José Anigo a souligné le fait que l'équipe de est capable d'être sacrée championne de France en fin de saison. "Je trouve Paris moins conquérant que l'an dernier. La force de l'un est passée chez l'autre. Je sais aussi que si l'OM est toujours bien placé en mars, il y a cette capacité à Marseille pour lancer le sprint, grâce à l'ambiance autour du club." Au sujet de l'avenir, José Anigo a répété qu'il n'envisage pas de réintégrer l'organigramme de l'OM à court, moyen et même long terme. "Je sais que beaucoup de gens pensent que je pourrais revenir à l'OM. Mais j'en ai la certitude : je ne reviendrai jamais travailler à Marseille. (...) Je voudrais vraiment vivre une expérience à l'étranger. Le regard des gens est différent à mon égard. Je me sens plus considéré." Même s'il officie toujours en tant que scout pour le compte de l'OM, José Anigo semble avoir, en partie, tourné une page importante de sa vie marseillaise.
Article précédent OM : le club s'intéress... Article suivant Lille, Girard : "Un gro...