Blanc-Lavezzi, une séparation finalement reportée ?

Le torchon continue visiblement de brûler entre l'entraîneur et l'attaquant . A l'issue de la saison, l'attaquant argentin devrait quitter le Paris Saint-Germain.

Ezequiel Lavezzi

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase. La saison dernière, Laurent Blanc avait parfois envoyé des signaux très clairs à Ezequiel Lavezzi. En clair, le coach du souhaitait ardemment que l'attaquant élève son niveau de jeu. Aujourd'hui, le rendement "d'El Pocho" reste toujours un sujet d'actualité... mais le Cévenol n'est plus enclin à défendre fréquemment l'Argentin. Le fait que l'ex-joueur de ait repris plus tard que prévu le chemin de l'entraînement après la trêve, à l'image d', lui avait fortement déplu. Même si sa suspension est terminée, "El Pocho" n'a pas reconquis le coach francilien.

Lorsqu'il avait quitté la pelouse du à la 67e minute de jeu face à (2-1, 16es de finale de la ), les deux hommes s'étaient littéralement ignorés. La poignée de mains était passée à la trappe de même que le fameux regard parfois bienveillant de Laurent Blanc à l'égard de tel ou tel joueur. Un proche du champion du monde 1998 a fait savoir que ce dernier, par le biais du site du journal Le Parisien, avait dit à ses supérieurs qu'il ne fallait "pas hésiter" à vendre Ezequiel Lavezzi en cas d'offre intéressante et à miser sur un autre élément lors de ce mercato.

Problème, les dirigeants parisiens sont toujours coincés par le fameux fair-play financier, instauré par l', qui empêche les clubs européens de faire n'importe quoi sur le plan comptable. Alors que l' était très chaud à l'idée de recruter "El Pocho", avant la fin de l'année 2014, ce dernier devrait finalement rester au PSG jusqu'à la fin de la saison et continuer d'être un maillon fort... au sein du vestiaire où il est très apprécié dans l'ensemble. Ensuite, il sera grand temps pour le footballeur âgé de 29 ans d'aller s'exprimer ailleurs.
Article précédent Bordeaux : Triaud évoqu... Article suivant Brozovic, le favori du ...