Scandale : orgies et détournement d’argent, la fédération espagnole en pleine tourmente

Il n'y a pas qu'en France que les plus hautes instances du ballon rond font face au scandale. Le très sérieux quotidien El Mundo révèle en effet que le président de la Fédération espagnole de football aurait organisé des orgies avec les fonds de cette dernière.

Voilà une affaire qui devrait lourdement éclabousser le football espagnol. Ce jeudi 15 septembre 2022, El Mundo a en effet sorti des révélations stupéfiantes sur les bas fonds de la la Fédération espagnole de football (RFEF). L'homme qui se retrouve brutalement sous les feux des projecteurs n'est autre que Luis Rubiales. Ce dernier a pris la présidence de la RFEF en 2018.

Comme le rapporte également L'Equipe, Luis Rubiales est accusé par son oncle d'avoir utilisé les fonds de l'institution pour organiser des fêtes dans son chalet privé. Au cours de ces réjouissances, le journal espagnol précise qu”un groupe de huit ou dix jeunes filles” aurait été convié tout en indiquant que le but de ce séjour était de satisfaire “le plaisir de Luis Rubiales et de son équipe”.

La Fédération récuse formellement ces allégations

La Fédération espagnol de football se défend pour le moment de toutes ces accusations. Auprès d'El Mundo, l'instance a ainsi tenu à faire savoir que “ces accusations totalement fausses : ni à cette date ni à aucune autre un seul euro n'a été consacré à des questions qui ne sont pas propres à l'activité fédérale”. 

Cette affaire intervient alors que la Fédération Française de Football traverse aussi une période de turbulences. Le magazine So Foot a en effet sorti une enquête sur la face cachée de la FFF. Noël Le Graet, le président, est notamment accusé d'avoir envoyé des messages à caractères sexuels à des salariées. Ce jeudi, la plus haute instance du football français a fait savoir qu'elle déposait une plainte en diffamation contre So Foot.