Mercato - Nantes : une cible estivale des Canaris se dit trahi par son club

Le Messin Fabien Centonze s'est exprimé de manière offensive sur Foot Mercato à propos de son départ raté au FC Nantes.

Fabien Centonze et Andy Delort, match OGCN Nice-FC Metz

Le Français de 26 ans, également cité du côté de l'OL, de Rennes, de l'Atlético Madrid et de Villarreal, est toujours au FC Metz, en Ligue 2. Une situation que le latéral ne digère pas en accusant sa direction, juste après une sortie de son coach au FC Metz, Laszlo Boloni, qui a demandé au latéral de “respecter sa parole” : “Quand j'ai signé à Metz, le président m'avait dit que si un jour un club venait me chercher et que le projet sportif me convenait, il me laisserait partir. Je suis humain, entier, alors forcément quand je lis la déclaration du coach à mon sujet, je ne peux pas rester silencieux. Comme je l'ai dit, je sais ce que le club m'a apporté. Mais là, je me sens trahi par la direction et je veux rétablir certaines vérités. Le club et en particulier le président Bernard Serin et le directeur sportif Pierre Dréossi n'ont pas respecté leur parole à mon sujet. J'avais une offre ferme du FC Nantes, j'ai 26 ans, je n'ai plus de temps à perdre et je voulais y aller. C'est normal d'être déçu.”

Recruté par le FC Metz en 2019, Fabien Centonze sort d'une saison correcte en L1 l'an dernier (19 matchs, 4 buts, 1 passe décisive), mais joue peu cette saison, à l'échelon inférieur (2 rencontres seulement, aucune titularisation).