Saliba bientôt titulaire en Bleu, la folle prédiction venue d’Angleterre

Appelé pour la première fois en équipe de France au mois de mars dernier, William Saliba n’a pas déçu et le défenseur central est bien placé pour faire partie de la liste des 23 pour la Coupe du monde 2022.

Sébastien Haller William Saliba match France Côte d'Ivoire

Logiquement, le défenseur central, qui a quitté l’Olympique de Marseille au terme de son prêt cet été pour rentrer à Arsenal, figure dans la liste publiée jeudi par Didier Deschamps pour affronter l'Autriche (22 septembre) et le Danemark (25 septembre) en Ligue des nations. Et l’ancien Stéphanois pourrait aspirer à bien plus qu’un statut de remplaçant dans cette équipe si on en croit l’entraîneur de Brentford, Thomas Frank, balayé 3-0 par les Gunners ce dimanche à l’occasion de la 8e journée de Premier League avec un but du Tricolore sur corner.

Saliba impressionnant

«Saliba ? Wahou. Il va devenir un joueur international à part entière pour la France. Je suis sûr qu’il sera bientôt titulaire dans cette équipe nationale. Et c’est une excellente équipe nationale», a prévenu le technicien en conférence de presse d’après-match. Ces propos particulièrement élogieux confirment l’excellente impression laissée par Saliba depuis son retour outre-Manche. Auteur d’un superbe but dès la 3e journée contre Bournemouth (3-0), le joueur de 21 ans enchaîne les performances de haute volée et s’est imposé comme un titulaire indiscutable chez les Gunners, leaders du championnat.

Reste à savoir si Saliba sera en mesure d’en faire de même en Bleu où 4 concurrents semblent disposer d’une ou plusieurs longueurs d’avance sur lui : Raphaël Varane, Presnel Kimpembe, Lucas Hernández et Jules Koundé. Néanmoins, difficile de contredire Frank : le défenseur central est clairement amené à jouer les premiers rôles un jour avec le maillot frappé du coq, reste juste à savoir quand ! Le délai paraît un peu court pour le Mondial, mais entre les multiples blessures et l'inexorable montée en puissance du défenseur, qui sait ?