Barça : Al-Khelaïfi balance sur les magouilles de la direction, Tebas réplique direct !

Ce n’est pas un secret, les relations entre le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone sont loin d’être au beau fixe. Les présidents des deux clubs ne s’apprécient guère et leur vision du football et de son avenir sont aujourd’hui très éloignés.

Nasser Al-Khelaïfi, PSG Paris Saint-Germain

Nasser Al-Khelaïfi a pris la parole ce vendredi lors de l'assemblée générale de l'ECA (Association européenne des clubs) et lancé une mise en garde visant, sans le nommer directement, le club catalan. Le président du PSG accuse de manière subtile le FC Barcelone de mettre en péril le football en usant d’opérations suspectes pour éponger des dettes. “Nous devons être prudents. Les niveaux dangereux d'endettement et les opérations magiques de prise de participation ne sont pas une voie durable. Nous devons penser à long terme, pas à court terme”, a lâché celui qui occupe aussi le poste de président de l'ECA. Même si sa dette reste importante, le club blaugrana a réussi à boucler la saison 2021-2022 dans le vert grâce à la vente de plusieurs joueurs et la cession d’une partie de ses actifs, comme Barça Studios.

Al-Khelaïfi positif pour l’avenir

Avant cette critique à peine dissimulée contre le club espagnol, lui aussi habitué des petites attaques contre le PSG, Nasser Al-Khelaïfi a mis en avant les “nouvelles règles de viabilité financière”. “Elles constituent une évolution positive. Ces règles permettent de contrôler les coûts. Elles encouragent les investissements et les nouveaux investisseurs. Elles contribueront à assurer la pérennité du football”, a-t-il poursuivi.

Tebas réplique dans la foulée

Jamais discret lorsqu’il s’agit de s’en prendre au PSG, Javier Tebas a sèchement répondu au président parisien sur Twitter. “Il n'y a pas de magie. Le FC Barcelone a vendu une partie de ses fonds pour couvrir ses pertes. Au lieu de cela, le PSG ‘ouvre le gaz'. Pour un football durable, la première chose à faire est de payer ce que l'on doit. Vrai ?”, a écrit le président de la Liga sur le réseau social.