Affaire Pogba : un membre de l’EdF était au courant depuis mars

RMC Sport est parvenu à se procurer le procès-verbal de Mohamed Sahnadji. Ce dernier est le responsable de la sécurité de l'Équipe de France.

Paul Pogba et Kylian Mbappé, équipe de France

Mohamed Sahnadji a révélé aux enquêteurs, le 9 août, qu'il était au courant des problèmes de Paul Pogba depuis le mois de mars : “Depuis quelques mois, je vois Paul (Pogba) assez préoccupé et n'arrivant pas à franchir le pas. C'est en ce début d'année, vers le mois de mars, il m'a dit qu'il vivait une situation particulièrement difficile. (…) Il m'a dit qu'il n'était pas bien et que des gens lui voulaient du mal. Ils lui réclamaient de grosses sommes. Il m'a dit, assez déterminé, qu'il ne vivait plus et qu'il voulait que ça s'arrête.” Paul Pogba a même révélé qu'il voulait “l'aide de la France” pour arrêter tout cela.

Mohamed Sahnadji a poursuivi, indiquant avoir repéré des individus suspects autour du milieu de la Juventus : “Ce que j'ai appris ensuite, c'est que ces gens se sont même rendus chez lui, à Manchester. Il craignait pour sa femme et ses enfants qui vivaient là-bas. (…) J'ai su ensuite que Paul avait été bloqué par la bande dans un hall d'immeuble. J'ai remarqué autour de Paul, dans les différents matchs de l'équipe de France, un groupe de jeunes qui n'étaient pas de sa famille mais qui tournaient autour de lui, avec une attitude qui avait attiré mon attention, et avaient bénéficié d'invitations en zone officielle.”

Le chef de la sécurité a finalement précisé n'avoir jamais alerté ses supérieurs, à la FFF.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement