Riolo allume l’OM qui “n’a rien proposé” contre le Sporting

L’OM a remporté son premier succès de la saison en Ligue des Champions, face au Sporting (4-1), mardi soir. Daniel Riolo ne s’extasie pas sur la prestation des Phocéens, loin de là.

Igor Tudor, OM

Au micro de RMC Sport, le journaliste Daniel Riolo a donné son avis sur le match joué par l’OM face au Sporting, en C1. Les hommes d’Igor Tudor ne l’ont pas du tout convaincu, malgré le succès : « L'OM n'a pas pris qu'un but d'entrée. L'OM a été absolument dépassé, à peu près partout, techniquement, mentalement, dans l'approche du match. Pendant certes peu de temps, mais c'était absolument un cauchemar », a-t-il lancé.

« Tu as mis quatre buts sans rien proposer »

Le polémiste considère que les Portugais ne doivent leur défaite qu’à eux-mêmes, et surtout pas au jeu développé par les Marseillais : « L'OM était parti pour perdre ce match parce que tout simplement, c'est une équipe inférieure au Sporting. Il arrive parfois dans le foot des scénarios complètement dingues, et c'est ce qui s'est passé. Il y a un gardien qui a massacré le match. Le gardien du Sporting a massacré le match de son équipe. L'OM en a profité et c'est très bien. Tant mieux, ils se relancent. Mais, derrière cette grande victoire qui te replace même si le parcours n'est pas simple, tu as un espoir. Et parfois, le foot, avec des scénarios comme ça, te permet d'y croire. Mais dans le jeu, tu as mis quatre buts sans rien proposer en termes d'actions offensives, en jeu… Tu as été présent, avec un bon état d'esprit, mais l'adversaire, avec ce rôle capital que tient un gardien, t'a mis sur les rails pour que tu ailles gagner ce match-là. Avec une boulette énorme, une deuxième boulette énorme. Tant mieux », a-t-il poursuivi.

L’OM rejouera contre le Sporting, à Lisbonne, la semaine prochaine. L’occasion, s'il y parvient, de faire taire les critiques concernant son fonds de jeu.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement