Turpin déplore le “déficit d’image” des arbitres

L'arbitre Clément Turpin, critiqué après la rencontre PSG 1-0 OM de dimanche soir, s'est exprimé sur la réalité de sa profession à la Journée de l'arbitrage, ce mardi.

Clément Turpin

Dans des propos relayés par RMC, l'arbitre de la dernière finale de la Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid affirme que les jeunes veulent “tous arbitrer”, même si la fonction est mal reconnue : “On a un déficit d'image et ce genre de journée permet de montrer que l'arbitrage est une belle activité. Paradoxalement, l'activité arbitrage plaît. Dans mon territoire, en Bourgogne Franche-Comté, mon activité professionnelle m'amène à aller au contact de jeunes footballeurs, donner des sifflets, des drapeaux… Ils veulent tous arbitrer, j'en ai même plus assez pour faire des joueurs. Après, il y a un décalage entre cette découverte de pratique qui est extrêmement sympa de leur point de vue et la réalité d'un vrai match de foot, avec les enjeux sportifs et où, malheureusement, les comportements au-delà de la main courante viennent briser le travail de formation et de sensibilisation qu'on fait. (…) On peut comprendre les coups de chaud sur le terrain. C'est du sport, des émotions… Mais quand on entend des choses au-delà de la main courante qui n'ont pas lieu d'être sur un terrain, ça casse les efforts de recrutement qu'on met en place.”

Selon Clément Turpin, les incivilités envers les arbitres font beaucoup de mal à la profession, qui est également souvent décriée dans les médias, avant et également depuis la généralisation de l'utilisation de la VAR.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement