Rétro Coupe du monde : le jour où les Bleus ont joué en vert et blanc (1978)

Au cas où vous aviez besoin d'une confirmation, les Bleus est bien le surnom de l'équipe de France de football. Cela fait bien sûr référence à la couleur du maillot que les joueurs français portent habituellement sur la scène internationale. Et, comme pour la plupart des nations, la couleur du maillot porté est liée aux couleurs du drapeau français : bleu, blanc et rouge. Cependant, l'événement de la Coupe du monde 1978 réservait autre chose pour les Bleus. Plutôt que de jouer dans leur couleur traditionnelle, ils ont dû jouer un match en vert et blanc. Bizarre, on sait, on sait…

Olivier Rouyer, France 1978

C'est la seule et unique fois que la France est montée sur la scène internationale sans porter ses couleurs habituelles. Et en révélant progressivement les raisons de cette exception, vous comprendrez beaucoup mieux pourquoi cela s'est produit. La vérité est en fait plutôt amusante, et ce n'est pas quelque chose que beaucoup de gens auraient cru possible étant donné le prestige de la Coupe du monde.

Ce n'est pas parce que la France avait décidé de tester un nouveau maillot pour ce match spécifique, et cela n'est pas non plus arrivé à cause d'une mésaventure dans la buanderie. C'est arrivé pour des raisons qui ne concernent que cette période donnée. Laissez-nous vous expliquer. 

La vérité derrière la légende – chronologie des faits

Avant de plonger plus profondément dans les véritables raisons pour lesquelles la France a porté un maillot vert et blanc, laissez-nous vous donner un aperçu de la situation. Lors de la Coupe du monde 1978, la France devait jouer contre la Hongrie lors de son troisième match de groupe. Les Tricolores avaient perdu leurs deux premiers matchs, la qualification était donc déjà compromise, même s'ils parvenaient à battre les Hongrois. Il se trouve que la France a gagné le match sur le score de 3-1, mais elle n'a pas réussi à atteindre la phase à élimination directe du tournoi. 

Quoi qu'il en soit, la victoire n'était pas aussi mémorable que les maillots que les Bleus ont dû porter pour le match. Et puisque c'est l'angle principal sur lequel nous nous concentrons ici, il est grand temps que nous partagions tous les détails intéressants. 

Le changement de maillot a été motivé par la télévision en noir et blanc

Pour beaucoup d'entre vous qui lisez ceci, l'idée d'un changement de maillot à cause de l'absence de télévision en couleur peut sembler un peu étrange. Cependant, c'était un vrai problème jusqu'à ce que les téléviseurs en couleur soient disponibles pour le grand public. La plupart des foyers avaient une télévision en noir et blanc en 1978, et c'est la principale cause du changement de maillot. La FIFA était parfaitement consciente du fait que les téléspectateurs avaient du mal à distinguer les maillots de couleur foncée lorsqu'ils regardaient les matchs sur un téléviseur noir et blanc. Et comme la France avait un maillot bleu, tandis que les Hongrois avaient un maillot rouge, il fallait faire quelque chose.

En raison de ce problème de contraste des maillots, surtout avec les couleurs sombres, il a été jugé qu'un changement de maillot était la solution la plus réaliste. La FIFA a décidé qu'elle demanderait à la France de changer sa tunique, mais c'est là que les problèmes ont commencé.

L'erreur administrative qui a réellement causé le problème

Bien qu'il ait été demandé à la France de changer de maillot, les deux équipes se sont présentées au match avec des tuniques blanches. Évidemment, cela a posé quelques problèmes aux téléspectateurs et aux joueurs. Ainsi, lorsque le jour du match est arrivé, il y avait clairement un problème majeur, ce qui signifiait que le match ne pouvait pas commencer avant qu'il ne soit résolu. Mais comment cela s'est-il produit ? Eh bien, selon les rapports, c'était l'erreur du superviseur de l'équipe de France. 

Quelque part, celui-ci a commis une erreur administrative qui a fait que la France s'est présentée prête à jouer avec les mauvais maillots. Et comme c'était leur erreur, ce sont eux qui ont dû en payer les conséquences. Bien sûr, la seule façon de résoudre le problème était de se procurer un autre maillot, mais le match était déjà censé commencer une heure plus tard ! Alors comme vous pouvez l'imaginer, la tension était plutôt élevée dans le camp français, et la course folle contre-la-montre pour trouver un maillot de remplacement avait commencé.

La course contre-la-montre pour trouver un maillot de remplacement

Naturellement, les deux équipes ne pouvaient pas s'affronter en portant le même maillot. Mais étant donné que le match devait commencer de manière imminente, la France devait prendre toutes les mesures possibles pour obtenir une tunique suffisamment différente. Et la solution la plus rapide au problème était de contacter le club local le plus proche en Argentine pour leur prendre quelques maillots. Ce club était l'Atletico Kimberley, qui jouait ses matchs avec un maillot vert et blanc. Cependant, le club n'était pas tout à fait situé au coin de la rue, il a donc fallu un certain temps pour récupérer les maillots auprès de celui-ci et les ramener au stade pour le match.

Étonnamment, ce n'était pas la fin des problèmes pour les Bleus. Ils avaient trouvé un maillot qui était suffisamment différent des maillots blancs de la Hongrie, certes, mais comment pouvait-on identifier les joueurs avec précisions ? Après tout, les maillots de football portaient encore des numéros en 1978, mais les maillots qu'ils ont reçu ne correspondaient manifestement pas à la composition de l'équipe française. Cela a causé un autre problème amusant.

Une heure pour imprimer les numéros sur le maillot

Comme vous le savez grâce aux informations partagées ci-dessus, la collecte et la livraison des maillots verts et blancs ont pris un certain temps. Pourtant, l'absence de numéros sur le maillot était un autre gros problème. Les intendants français ont donc été chargés d’apposer tous les numéros de maillots individuels sur le maillot des joueurs afin qu'ils soient prêts à être utilisés. Apparemment, il a fallu à l'équipe environ une heure pour terminer le processus d’impression. Au total, le match a été retardé de 40 minutes, au grand dam des fans qui étaient déjà dans le stade.

Mais là encore, si vous demandiez aux fans s'ils préféraient regarder le match sans numéros sur les maillots, nous doutons que la réponse ait été positive. Il est ainsi louable que les responsables français aient pu localiser un maillot approprié, le récupérer, puis le préparer pour le match à venir. Et il semblerait que le changement de maillot ait entraîné un changement de dynamique pour les Français, car c'est le seul match qu'ils ont gagné lors de la Coupe du monde 1978.

Est-ce l'unique exemple de maillots de club utilisés lors de la Coupe du monde ?

Vous auriez pu penser que c'était la seule fois qu'un maillot de club a été utilisé pour la Coupe du monde de la FIFA. Mais étonnamment, ce n'était pas la première fois, et ce n'était pas non plus la dernière ! Il existe en fait trois autres exemples d'équipes ayant été contraintes d'utiliser des maillots de club en raison de problèmes similaires. Alors pour s'amuser un peu, partageons aussi les histoires de ces autres exemples.

La Coupe du monde de 1934

Il paraît qu'il n'a pas fallu longtemps pour que les conflits de tuniques causent des problèmes lors de la Coupe du monde. Lors de la deuxième édition de cette prestigieuse compétition, le problème s'est posé lorsque l'Allemagne devait jouer contre l'Autriche lors du match de barrage pour la troisième place. Ces deux nations portaient des maillots blancs pour la Coupe du monde 1934, et, après un tirage au sort, c'est l'Autriche qui a dû changer. Pourtant, tout comme la France en 1978, ils n'avaient pas de maillot de remplacement à portée de main. Mais comme le match s'est déroulé à Naples, ils ont eu le luxe de pouvoir récupérer le maillot domicile de Naples.

Cependant, l'Autriche a perdu le match 3-2, donc elle n'a pas dû être très satisfaite de l'événement ce jour-là.

La Coupe du monde de 1950

Le souci des maillots contradictoires s'est ensuite estompé depuis l'incident de Naples. C’est à l’occasion de la Coupe du monde de 1950 que les problèmes ont refait surface. Cette fois, le tournoi se tenait au Brésil et les deux équipes qui avaient des maillots semblables étaient la Suisse et le Mexique. Le match de poule devait se jouer à Porto Alegre, et comme les deux équipes avaient des tuniques sombres, l'une d'entre elles devait changer. C'est le Mexique qui a tiré la courte paille, et il a dû porter le maillot du club local de Cruzeiro. 

Toutefois, le changement de maillot ne leur a pas apporté la même fortune que les Français, car ils ont finalement perdu leur dernier match de groupe sur le score de 2-1.

Coupe du monde 1958

La dernière fois où les maillots ont causé des problèmes avant 1978 était lors la Coupe du monde en Suède, jouée en 1958. Mais celle-ci était unique par rapport aux autres tournois de la Coupe du monde, car les problèmes de maillots provenaient en fait de maillots rayés au lieu de couleurs unies. Et les deux équipes qui avaient des problèmes cette fois-ci étaient l'Allemagne et l'Argentine. Comme dans les autres exemples, c'est aussi un club local, l'IFK Malmo pour être précis, qui a sauvé les meubles. Ils ont prêté un maillot jaune uni à l'Argentine pour ce match, mais ils ont finalement perdu contre l'Allemagne de l'Ouest sur le score de 3-1.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement