Rennes : “c’est du n’importe quoi”, Genesio s’emporte après le calendrier !

Pour la première fois de l’histoire, une Coupe du monde va se dérouler en hiver et en plein cœur de la saison. Même si cela fait plusieurs années que les instances ont anticipé ce scénario, l’édition 2022 va générer une interruption de plus de six semaines dans les championnats nationaux.

Bruno Genesio, Rennes

Forcément, cette décision fait grincer des dents plus d’un entraîneur de club et le coach de Rennes, Bruno Genesio, ne n’est pas fait prier pour exprimer le fond de sa pensée à l’issue de la victoire contre Toulouse (2-1) samedi en Ligue 1. «Des gens ont décidé que cette Coupe du monde aurait lieu en plein milieu du championnat, donc on se doit de s’adapter. Mais on part complètement dans l’inconnu. On va faire quasiment une deuxième préparation, avec des joueurs qui seront à la Coupe du monde. S’ils sont éliminés, il faudra leur laisser du repos…», a fait remarquer le technicien au micro de Prime Video. «Peut-être que les premiers matchs après la trêve, on jouera sans six, sept ou huit joueurs, suivant la Coupe du monde. C’est du n’importe quoi mais nous on s’adapte, comme d’habitude, j’ai envie de dire.»

Au moins 7 Rennais au Mondial

Remonté, le coach breton aura près d’une dizaine de joueurs concernés par le Mondial : le Français Steve Mandanda, le Sénégalais Alfred Gomis, le Gallois Joe Rodon, le Belge Arthur Theate, le Camerounais Christopher Wooh, le Croate Lovro Majer et le Belge Jérémy Doku en attendant éventuellement le Tunisien Elias Damergy et le Ghanéen Kamaldeen Sulemana. Selon le parcours de certaines des sélections citées, Genesio craint de se retrouver avec un groupe très restreint pour le déplacement à Reims le 28 décembre lors de la reprise du championnat. Rappelons que la finale de la Coupe du monde aura lieu seulement dix jours plus tôt, le 18 décembre.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement