La concurrence avec son frère, sa forme, le statut des Bleus… Lucas Hernandez dit tout

Lucas Hernandez, le défenseur du Bayern Munich, s'est longuement confié en conférence de presse avec l'Équipe de France.

Lucas Hernandez Bayern Munich

En concurrence avec son frère Théo Hernandez (AC Milan) pour le poste de défenseur gauche, Lucas Hernandez s'est dit “fier” d'une telle situation : “C'est une fierté pour moi d'être en concurrence avec mon frère. C'est aussi une fierté d'être ensemble dans une Coupe du monde. Je lui ai dit que, ce soit moi ou lui titulaire, je serai fier. Peut-être même encore plus fier si c'est lui qui joue (sourire).” Plus souvent habitué à jouer en défense centrale en club, Lucas Hernandez a expliqué ne pas avoir perdu ses repères en tant que latéral : “Si je suis capable de jouer arrière gauche ? Oui, bien sûr, même si ces derniers temps, j'ai plus souvent joué dans l'axe. Mais les trois derniers matchs avec le Bayern, j'ai été utilisé comme latéral gauche. Je me sens très à l'aise aux deux postes. Vous pouvez être rassuré : je vais donner mon meilleur pour défendre ce maillot.”

Plus défensif que son frère Théo Hernandez, le joueur du Bayern pourrait avoir l'avantage aux yeux de Didier Deschamps dans la concurrence les opposant.

“Je me sens à 100 %”

Blessé ces dernières semaines, Lucas Hernandez s'annonce confiant quant à son état de forme pour le début du Mondial : “Je suis serein. Le staff médical du club m'a dit que je pourrais arriver à la Coupe du monde sans souci. (…) Je me sens à 100 % pour commencer cette compétition. Plus aucune douleur à mon adducteur.” Et le défenseur du Bayern Munich n'a pas peur de manquer d'automatismes, après avoir joué seulement 4 des 15 derniers matchs de l'Équipe de France : “J'ai été absent essentiellement à cause des blessures mais les automatismes sont là. Je connais parfaitement mes coéquipiers, je sais ce qu'ils veulent, je suis adapté à cette équipe.”

Enfin, Lucas Hernandez a évoqué le statut des Bleus, qui vont défendre leur titre de 2018 au Qatar : “On a une très grande sélection, tout le monde le sait, avec des attaquants qui peuvent marquer à tout moment. Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi être solide défensivement. Favoris ? Nous, on connaît nos points forts.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement