Nice chute aussi !

Cruelle désillusion pour l'OGC Nice, battu à Chypre par la modeste équipe de l'Apollon Limassol (0-2) à l'occasion du match aller de la Ligue Europa pour son retour sur la scène européenne. De quoi sérieusement compliquer la tâche des Aiglons.

Sale soirée pour les clubs français engagés en barrage de la Ligue Europa. Après Saint-Etienne au Danemark (3-4), c'est Nice qui a été défait pour son entrée en lice sur la scène européenne (0-2). Une défaite face aux modestes Chypriotes de l'Apollon Limassol, 6e de leur championnat mais vainqueur de la Coupe nationale la saison passée. Un adversaire d'un faible standing, qui a infligé une vraie claque à des Aiglons renvoyés devant leurs faiblesses du moment, seize ans après leur dernière apparition en Coupe d'Europe.

Trop friables derrière, avec une défense encore remaniée par rapport aux premiers matches en championnat à Lyon (1-3) et devant Rennes (2-1), trop maladroits en attaque avec une animation offensive privée de Bauthéac et Cvitanich, sur le banc au coup d'envoi, les joueurs de Claude Puel se sont sérieusement compliqués la vie avant le retour de la semaine prochaine. Il a suffi d'un trou d'air de moins de dix minutes pour mettre l'OGCN dos au mut. Juste le laps de temps qu'il a fallu à Sangoy pour s'offrir un doublé : d'abord sur un coup franc dont la trajectoire était mal lue par Ospina (54e, 0-1), puis à la réception d'un centre, seul au coeur de la surface niçoise (63e, 0-2).

Cvitanich, entrée tardive

Deux coups de massue alors que les Azuréens avaient trouvé le poteau quelques minutes auparavant sur une tête de Pied (50e). Trop timorés en première mi-temps, ils se sont réveillés après l'ouverture du score chypriote, notamment sous l'impulsion du duo Bauthéac-Cvitanich, sorti du banc par Puel à 1 à 0 (58e). L'Argentin, bien que très remuant, n'était pas récompensé (67e), et voyait un but logiquement annulé pour hors jeu (79e). Un but qui aurait fait énormément de bien à l'OGCN, qui se voit contraint de remonter un handicap de deux buts au Stade du Ray jeudi prochain.

Pour cela, il faudra que les joueurs de Claude Puel affichent un visage bien plus séduisant que depuis le début de l'été. Après l'Apoel Nicosie, qui avait éliminé Lyon en 8e de finale de la Ligue des champions il y a deux ans, et l'AEK Limassol, tombeur de l'OM en poules de la Ligue Europa la saison passée, les clubs chypriotes sont par contre en passe de devenir les bêtes noires des représentants français en Europe…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)