Le triomphe des British Babies, un choc terrifiant… Les Tops et les Flops d’Angleterre-Iran

Notamment portés par Bukayo Saka et Jude Bellingham, les Three Lions ont parfaitement débuté leur Coupe du monde en balayant l'Iran (6-2). Voici les Tops et les Flops de ce match entre Anglais et Iraniens. 

Jude Bellingham, match Angleterre Iran

Les Tops d'Angleterre-Iran

Le triomphe des British Babies

Pour l'Angleterre, le meilleur est peut-être à venir. La jeune génération a en effet de quoi susciter beaucoup d'espoirs.  Après un Euro 2021 déjà prometteur malgré un tir au but raté en final, Bukayo Saka confirme ainsi qu'il est l'un des éléments essentiels de cette équipe. Son superbe doublé est en effet venu récompenser un match excellent, plein de générosité et de prises de risques. L'attaquant d'Arsenal ne compte jamais ses efforts et peut compter sur sa vitesse et sa qualité de dribles pour donner le tournis à ses adversaires. Jude Bellingham a lui aussi inscrit son premier but dans une Coupe du monde. À 19 ans, la pépite du Borussia Dortmund écrit déjà l'histoire. Le natif de Stourbridge devient en effet le deuxième plus jeune buteur (19 ans et 145 jours) de l'histoire de son pays derrière un certain Michael Owen (18 ans et 190 jours).

Les Three Lions rassurent enfin, Southgate peut souffler

En arrivant au Qatar, la sélection anglaise avait clairement une pression énorme sur les épaules. Restant sur une série de six matchs sans le moindre succès au cours des derniers mois (3 nuls et 3 défaites), les finalistes de l'Euro 2021 étaient donc attendus au tournant. Et la réponse des Rouges et Blancs ne s'est pas faite attendre. Dès les premiers instants de la partie, les Anglais ont montré un superbe visage. Très concentrés, infligeant un gros pressing, les hommes de Gareth Southgate ont fait ce qu'il fallait et se sont imposés logiquement. Pour le sélectionneur, l'heure est d'ailleurs enfin au soulagement. Très critiqué depuis de nombreux mois, le technicien de 52 ans a débuté son Mondial de la meilleure des manières. Il ne reste plus qu'à confirmer lors du prochain rendez-vous contre le Pays de Galles.

Le geste fort de la Team Melli

Pas vraiment en réussite sur la pelouse, les Iraniens se sont tout de même illustrés d'une belle manière durant l'avant-match. Aucun des joueurs n'a ainsi entonné l'hymne de la république islamique. Difficile de voir dans ce boycott autre chose qu'un soutien aux manifestations qui ont actuellement lieu dans le pays. Depuis le mois de septembre, une grande partie de la jeunesse est en effet descendue dans la rue et a du y affronter une répression très violente. Les protestataire réclament notamment une amélioration de la condition de vie des femmes.

Harry Kane, travailleur de l'ombre

Dans un match où l'Angleterre a marqué à six reprises, on peut s'étonner que le joueur des Spurs ne fasse pas partie des buteurs du jour. La prestation du Prince Harry n'en demeure pas moins excellente. Le natif de Walthamstow a ainsi pesé sur la défense de la Team Melli comme il sait si bien le faire. Il a également fait briller ses coéquipiers en délivrant 2 passes décisives. On espère tout de même que le capitaine des Three Lions trouvera le chemin des filets dans les jours à venir.

 

Les Flops d'Angleterre-Iran

Le cauchemar d'Alireza Beiranvand

Le portier de Persepolis a vécu une terrible expérience pour sa 54ème sélection avec la Team Melli. Percuté de plein fouet par l'un de ses défenseurs dans un choc d'une extrême violence, le trentenaire a été contraint de laisser sa place après seulement vingt minutes de jeu. Véritable pièce maitresse de cette équipe, Alireza Beiranvand a bien tenté de rester sur la pelouse. Mais avec un nez visiblement cassé et un esprit très probablement embrumé, la tâche était impossible. Sur ce dernier point, on peut s'étonner que les médecins de la sélection iranienne n'aient pas forcé Alireza Beiranvand à sortir plus tôt après un choc aussi brutal au niveau de la tête. Sur ce point, le football pourrait s'inspirer du protocole commotion en vigueur sur les terrains de rugby.

L'Iran n'a pas tenu

Réputée pour ses qualités défensives, la Team Melli a totalement sombré après la sortie de son gardien sur blessure. Lors de la phase de qualification pour le Mondial, la sélection iranienne n'avait ainsi encaissé que 4 buts en 8 rencontres. Il n'aura malheureusement fallu que 71 minutes pour que l'Angleterre transperce les filets de son adversaire à cinq reprises. Malgré un joli doublé de sa star Mehdi Taremi, l'Iran n'aura jamais inquiété son adversaire du jour. Pour les hommes de Carlos Queiroz, l'erreur ne sera pas permise face aux Etats-Unis lors de la prochaine rencontre.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement