PSG : une vente de QSI ? Al-Khelaïfi donne un indice

Le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, est sorti du silence sur une possible vente du club de la capitale. Le dirigeant qatari n'exclut pas une cessation minoritaire.

Nasser Al-Khelaifi, PSG

Samedi dernier, le journal L'Equipe lâchait une information majeure sur le Paris Saint-Germain. Selon les révélations du quotidien sportif, un fonds d'investissement américain a affiché son intérêt pour un rachat minoritaire du club de la capitale, à hauteur de 10-15 %. Pour rappel, l'actuel leader de la Ligue 1 est détenu depuis 2011 par Qatar Sports Investments, à 100 %, la société basée à Doha prenant alors la succession de Colony Capital.

Qu'en est-il de ce dossier ? Alors que vient de débuter la Coupe du monde 2022 sur son sol, et la défaite dimanche de son Qatar contre l'Equateur lors du match d'ouverture (0-2), le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a fait le point. Interrogé par TalkSPORT, dans des déclarations relayées par Le Parisien et reprises par nos soins, le patron du Paris Saint-Germain a exclu un désengagement total de QSI. En revanche, le Qatari révèle qu'un pourcentage du club pourra être cédé.

“Nous réfléchissons à différentes offres”

“Les gens parlent toujours du PSG, en pensant que nous n’avons que de l’argent à dépenser. Ce n’est pas vrai. Comme je l’ai dit, nous avons différentes offres de rachat. C’est une bonne affaire, une affaire fantastique. Une offre de rachat de 4 milliards ? Plus de 4 milliards, bien sûr. Mais nous n’allons pas vendre le club. Mais pourquoi pas un petit pourcentage du club. Nous réfléchissons à différentes offres en fait.” Nasser Al-Khelaïfi n'a en revanche donné aucune précision sur l'identité de l'entreprise susceptible de débarquer dans le capital.

Sous la houlette de Qatar Sports Investments, le Paris Saint-Germain a notamment gagné huit titres de champion de France et atteint à une reprise la finale de la Ligue des champions, une C1 que les joueurs de Christophe Galtier tenteront de remporter à condition de passer d'abord l'obstacle Bayern Munich, en huitièmes de finale.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement