Un coaching génial, des Samurais renversants, Havertz discret… Les Tops et les Flops d’Allemagne-Japon

Renversée par d'imprévisibles Samurais, (1-2) l'Allemagne a commencé son Mondial de la pire des manières. Voici les Tops et les Flops de cette rencontre renversante entre la Mannschaft et le Japon.

Ritsu Doan, Japon Allemagne

Les Tops d'Allemagne-Japon

Un coaching qui change tout

À la mi-temps de cette rencontre, on ne donnait pas cher de la peau des Nippons. Clairement dominée par une Allemagne séduisante, la sélection nippone ne semblait pas capable de revenir et subissait la loi de son adversaire. Mais un homme a tout changé, Hajime Moriyasu. Le sélectionneur du Japon a en effet trouvé les ressources pour totalement relancer la machine en réorganisant son dispostif. Les deux joueurs qu'il fait entrer en cours de jeu sont effet les deux buteurs du jour pour les Samurais. Cette victoire historique est clairement la sienne.

Le héros s'appelle Takuma Asano

Laissé sur le banc par son sélectionneur, Takuma Asano ne pensait probablement pas vivre de telles émotions. Le joueur du Vfl Bochum a pourtant offert la victoire aux siens grâce à un superbe but. Du contrôle de la balle à la frappe dans un angle totalement fermé, tout est magnifique dans la réalisation de l'attaquant de 28 ans. Ce dernier n'est pas prêt d'oublier cette journée du 23 novembre 2022.

Gonda au presque parfait

Le portier des Samurais peut clairement prétendre au titre d'homme du match. Si on peut lui reprocher cette sortie hasardeuse qui a amené au penalty d'Ikai Gundogan, le reste de sa prestation est admirable. Avec 8 arrêts au compteur, Shuichi Gonda a maintenu son équipe en vie au moment où elle souffrait le plus. Le gardien du Shimizu S-Pulse a écœuré les attaquants adverses par ses parades exceptionnelles.

Kimmich en patron

Comme à son habitude, le joueur du Bayern Munich a rendu une copie extrêmement propre pour ce premier match du Mondial. Si sa prestation n'est pas forcément des plus spectaculaires, le joueur de 27 ans n'en demeure pas moins d'une efficacité redoutable. Toujours appliqué dans ses transmissions, il est le coeur de cette Mannschaft. Tous les ballons passent par lui. Lors du penalty sifflé sur David Raum, Joshua Kimmich est d'ailleurs à l'origine de ce centre millimétré.

Les Flops d'Allemagne-Japon

Havertz trop discret

Alignée sur le front de l'attaque allemande, la vedette de Chelsea a eu beaucoup de mal à se mettre en évidence au cours de cette rencontre. Le jeune joueur des Blues n'est pas parvenu à se montrer dangereux (aucun tir cadré). Il ne semble pas vraiment fait pour ce rôle de dernier attaquant (0 dribble réussi, 1 duel remporté sur 4 disputés).

L'Allemagne s'est sabordée

Qui aurait pu imaginer une telle issue après la première mi-temps ? Très sérieuse et appliquée durant les 45 premières minutes, la Mannschaft semblait filer tranquillement vers la victoire. Rien ne s'est malheureusement passé comme prévu pour les champions du monde 2014. Incapables de doubler la mise, les hommes d'Hans Dieter Flick ont laissé leur adversaire en vie et le pire a eu lieu. Quatre ans après le fiasco de 2018, l'Allemagne entame son Mondial de la pire des manières. Dans un groupe très relevé avec la présence de l'Espagne, cette chute d'entrée pourrait coûter très cher.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement