Une Tunisie vaillante, Konaté taille patron, l’inquiétant Varane… Les Tops-Flops de Tunisie-France

L'Équipe de France s'est inclinée pour la première fois de la Coupe du monde 2022, et dans la confusion à cause d'un but d'Antoine Griezmann annulé par la VAR à la 90e+7, sur le score de 1-0, contre la Tunisie. La France termine cela dit première du groupe D, et la Tunisie, à la 3e place.

Raphaël Varane Wahbi Khazri Ibrahima Konaté Tunisie France

Les Tops de Tunisie-France

Une Tunisie vaillante et engagée

Désireuse de battre l'Équipe de France pour avoir l'opportunité de se qualifier pour le tour suivant de la Coupe du monde 2022, la Tunisie a montré un beau visage, ce mercredi, contre une équipe française très largement remaniée. Poussés par le sur-actif milieu de terrain Aïssa Laïdouni, les Tunisiens ont fait plier les Bleus à la 58e, grâce au Montpelliérain Wahbi Khazri (31 ans), qui a effacé Raphaël Varane pour tirer dans les cages de Steve Mandanda (37 ans). Dominateur en première mi-temps, et jusqu'à son but, la Tunisie s'est ensuite montrée plus prudente, jusqu'à subir la fin de match, alors que Didier Deschamps lançait dans le match Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Adrien Rabiot et Antoine Griezmann. L'équipe nord-africaine a cru rompre quand l'attaquant de l'Atlético Madrid a égalisé dans les arrêts de jeu, mais le but d'Antoine Griezmann a été annulé par la VAR, ce que n'avait pas anticipé TF1, qui avait rendu l'antenne. Dans l'autre match, l'Australie s'est imposé à la surprise générale contre le Danemark (1-0), ce qui pousse hors du Qatar et de la Coupe du monde une vaillante Tunisie.

Konaté, taille patron

Le défenseur de Liverpool, Ibrahima Konaté, a joué son troisième match de la compétition, après une première titularisation face à l'Australie (90 minutes de temps de jeu) et une courte entrée (15 min) face aux Danois. Associé à Raphaël Varane, qui est complètement passé à côté de son match et a été trop simplement effacé sur le but tunisien, Ibrahima Konaté a été le vrai patron de la défense. Solide dans les duels, rassurants et précis dans ses interventions, le Français de 23 ans a probablement marqué des points aux yeux de Didier Deschamps après une telle prestation. Assurément le meilleur Bleu d'une rencontre bien terne côté Équipe de France.

Les Flops de Tunisie-France

Les Bleus pas aidés par les choix de Didier Deschamps

Déjà qualifiée pour la phase finale après ses deux premières victoires dans la compétition, contre l'Australie (4-1) puis le Danemark (2-1), l'Équipe de France est apparue avec un nouveau visage, face aux Tunisiens, ce mercredi. Disposés dans un 4-2-3-1, avec neuf remplaçants dans le onze titulaire, plus Raphaël Varane, Ibrahima Konaté et Aurélien Tchouaméni, les Bleus ont fait bien pâle figure. Collectivement, l'équipe n'a jamais paru savoir quoi faire du ballon. Bousculés et dominés par la Tunisie sur les 60 premières minutes de jeu, les Bleus se sont logiquement inclinés après un match raté dans les grandes largeurs, même s'il y a eu du mieux avec l'entrée, en seconde période, de Kylian Mbappé (63e) et d'Antoine Griezmann (73e). Pas aidée par les choix acrobatiques de Didier Deschamps (Axel Disasi arrière droit, Eduardo Camavinga latéral gauche, Mattéo Guendouzi milieu gauche), la France a coulé avant d'être battu par le combatif Wahbi Khazri (58e).

L'inquiétant Varane

Titularisé en défense centrale, et capitaine des Bleus ce soir, Raphaël Varane n'est pas apparu sous un bon jour, contre la Tunisie, et n'a jamais semblé être le joueur le plus expérimenté sur le terrain, côté français. Le défenseur mancunien, souvent en retard et dépassé physiquement, n'a pas rassuré, alors que sa titularisation était supposé lui donner du rythme pour la suite de la compétition. Directement impliqué sur le but de Whabi Khazri, en étant effacé trop facilement par l'attaquant de 31 ans, Raphaël Varane a dû la plupart du temps se reposer sur le solide Ibrahima Konaté (23 ans), impressionnant. De quoi remettre en question la place de Raphaël Varane dans le onze pour le huitième de finale ?

Fofana, la disaster class

Certains joueurs français, comme Axel Disasi ou Eduardo Camavinga, n'étaient pas à leur poste, ce soir, mais ce n'était pas le cas de Youssouf Fofana. Et le joueur de l'AS Monaco, positionné en tant que milieu de terrain central, a semblé tout rater. Jamais juste techniquement, avec un très grand nombre de passes ratés (79 % de passes réussies, 11 pertes de balle), le milieu de terrain est même directement impliqué sur le but tunisien : pressé par un milieu adversaire, Youssouf Fofana s'est arrêté et a levé les mains en l'air, sans que l'arbitre ne siffle. Résultat : la balle est arrivée jusqu'à Wahbi Khazri, qui a éliminé la défense des Bleus pour marquer. Remplacé à la 73e, le Monégasque ne devrait pas rejouer de la compétition.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement