Super League : l’ECA réagit à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne

La Cour de justice de l'Union européenne a pris le parti de la FIFA et de l’UEFA, dans le dossier de la Super League. Son avocat général pense que les instances n’abusent pas d’une position dominante dans les compétitions européennes. Un avis qui réjouit l’ECA.

Florentino Perez, Real Madrid Real

L’avocat général de le Cour de justice de l'Union européenne a communiqué son avis sur les accusations par trois clubs d’abus de position dominante par l’UEFA. Il a estimé que cela n’était pas le cas. L’ECA a réagi par le biais d’un communiqué : « L'avis publié aujourd'hui par l'Avocat-Général Athanasios Rantos renforce l'opposition de longue date de l'ECA vis-à-vis de la Super League Européenne et à tout projet séparatiste. L'ECA représente l'évolution responsable et progressiste du football et reste fermement convaincue qu'en Europe, celle-ci doit être réalisée dans l'unité et en coopération avec l'UEFA en qualité d'instance gouvernementale dirigeante légitime, avec d'autres joueurs de football professionnels et avec les institutions européennes et gouvernementales », indique notamment son message.

La Cour de justice de l'Union européenne de justice a conclu que les règles mises en place par l’UEFA et la FIFA sont compatibles avec le droit à la concurrence. Le Real Madrid, le Barça et la Juventus de Turin auront désormais bien du mal à défendre leur projet. Ils pourraient même être lourdement sanctionnés.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement