Brésil : Pelé, la comparaison impossible avec Messi, Guardiola dit tout

Au lendemain du décès du Roi Pelé dans un hôpital brésilien des suites d’un cancer à l’âge de 82 ans, Pep Guardiola a rendu un hommage appuyé à la légende du football brésilien.

Josep Guardiola, Manchester City Man City

Alors que Manchester City prépare son match contre Everton programmé ce samedi dans le cadre de la 18e journée de Premier League, l’entraîneur du club anglais n’a pas échappé à des questions sur Pelé, qui laissera un souvenir impérissable à tous les fans de football. Nombreux sont les Brésiliens qui n’ont jamais vu jouer l’ancien numéro 10 de la Seleçao mais tous ont grandi indirectement avec lui et les souvenirs racontés par les ainés. Un phénomène qui a bien évidemment dépassé très largement les frontières brésiliennes et de l'Amérique du Sud.

Guardiola et les joueurs éternels

Face aux médias, Pep Guardiola a confirmé que personne ne pouvait rester indifférent devant la disparition de Pelé en raison de l'héritage laissé par ce dernier. “Le football est le football grâce à ce genre de personnes. Avant le numéro 10 était juste un numéro, mais il est devenu quelque chose de spécial, chaque joueur veut porter le numéro 10. Ce qu'il a fait pour le football est là et restera”, a lâché le coach espagnol qui estime que le palmarès n’est pas la seule chose à retenir de la carrière du Brésilien. “Je ne l'ai jamais vu jouer, j'ai parlé avec des gens qui ont dit qu'il était le plus grand pour eux. Ce qu'il a fait, pas seulement gagner trois Coupes du monde, les buts, il était une chose nouvelle quand il est arrivé. Il était si bon. Pelé, Maradona, Cruyff, Messi, Beckenbauer, Cristiano Ronaldo, ces joueurs seront éternels”, a estimé l’entraîneur des Citizens.

Les comparaisons impossibles mais…

S’il considère que les différents talents de l’histoire du football ne peuvent pas être comparés de manière aussi tranchée, l'entraîneur de Manchester City est en revanche persuadé que le Brésilien aurait réussi à briller à n’importe quelle époque et dans n'importe quel championnat. “S'il jouait maintenant, il adapterait le rythme, les espaces. Il pouvait jouer dans toutes les générations. Ceux qui ont vu Pelé disent que c'est le meilleur. Les Argentins disent Di Stefano, Maradona, Messi. Ça ne veut pas dire que l'un est meilleur. Je dis toujours que Messi est mon préféré parce que j'ai travaillé avec lui, mais je comprends que les gens en choisissent un autre. Ils ont tous apporté une contribution incroyable au football mondial”, a-t-il conclu.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement