Mercato - PSG : Di Meco tranche sur l’avenir de Ramos

Eric Di Meco a donné son avis sur la situation de Sergio Ramos. Selon le consultant de RMC Sport, le Paris Saint-Germain ne doit pas conserver le défenseur central espagnol à l'issue de la saison 2022-2023.

Sergio Ramos, PSG

Comme Daniel Riolo, Eric Di Meco s'est livré sur le futur de Sergio Ramos avec le Paris Saint-Germain. Pour l'homme de 59 ans, consultant pour RMC Sport, le club de la capitale française ne doit pas prolonger le défenseur central espagnol de 36 ans, dont l'actuel engagement se termine en juin prochain. “Quand je le vois en difficulté comme il l’est, avec ce qu’il a fait dans sa carrière et le joueur que c’est, ça me fait de la peine et on sent qu’il est au bout. Ça n’enlèvera pas sa carrière. Il fera peut-être encore d’ici la fin de saison des bons matchs mais est-ce que tu peux miser sur lui dans l’avenir pour aller chercher un gros titre ? J’ai un gros doute. Ce n’est pas ce que je vois ces derniers temps de lui.”

“Le match contre Lens, une souffrance”

L'ancien joueur de l'Olympique de Marseille croit tout simplement que la légende du Real Madrid, débarquée libre dans l'Hexagone à l'été 2021, n'est plus au niveau, du moins pas à la hauteur de ses années glorieuses chez les Merengue. “Je pensais que ce garçon-là pouvait être le chaînon manquant de par son expérience, sa grinta, sa gagne. Ce mec a tout gagné (…) Je pensais que ses blessures du Real seraient résorbées, qu’il pourrait jouer régulièrement. Le gros problème qu’il y a, c’est que quand je le vois souffrir comme il souffre sur les terrains, c’est-à-dire sur les gestes défensifs là où il excellait, pour se retourner, anticiper… Le match contre Lens, de le voir comme ça, c’est une souffrance.”

Devenu indiscutable dans le onze de départ de Christophe Galtier, le joueur de 36 ans a disputé 22 matchs toutes compétitions confondues depuis l'ouverture de l'exercice 2022-2023, pour 15 rencontres de Ligue 1. Aligné lors des six matchs de la phase de poules de la Ligue des champions, Sergio Ramos sera à n'en pas douter très attendu face au Bayern Munich, en huitièmes de finale, une double confrontation contre le leader de la Bundesliga programmée les 14 février et 8 mars. L'occasion peut-être pour l'Andalou de faire taire ses détracteurs, de sortir le grand jeu et de contribuer à la qualification des partenaires de Kylian Mbappé pour les quarts de finale de la compétition.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement