Ronaldo en Arabie Saoudite, Amnesty International s’en mêle !

Amnesty International, la célèbre organisation non-gouvernementale, a donné son ressenti sur l'arrivée à Al-Nassr de Cristiano Ronaldo. L'ONG attend que l'attaquant portugais se mouille sur les droits humains en Arabie Saoudite.

Cristiano Ronaldo, Al-Nassr

La venue à Al-Nassr de Cristiano Ronaldo ne fait pas uniquement réagir la planète football. La célèbre organisation non-gouvernementale internationale, Amnesty International, a tenu également à rebondir à la présence en Arabie Saoudite de la star portugaise, enrôlée par le club basé à Riyad jusqu'en juin 2025 avec à la clé un salaire XXL de 200 millions d'euros par saison. Chargée notamment de défendre les droits humains dans le monde, l'ONG a envoyé un message direct au joueur de 37 ans. Par la voix de sa spécialiste du Moyen-Orient, Dana Ahmed, Amnesty International souhaite que l'ancien sociétaire de Manchester United profite de son arrivée sur le sol saoudien pour évoquer la question des droits humains dans le pays basé dans la péninsule arabique. En d'autres termes pour les dénoncer de leur point de vue.

Ronaldo doit “parler” des droits humains

“La signature de Cristiano Ronaldo par Al-Nassr s’inscrit dans un schéma plus large de lavage sportif en Arabie saoudite. Il est fort probable que les autorités saoudiennes feront la promotion de la présence de Ronaldo dans le pays comme un moyen de détourner l’attention du bilan épouvantable du pays en matière de droits humains. Au lieu de faire l’éloge sans critique de l’Arabie saoudite, Ronaldo devrait utiliser sa plate-forme publique considérable pour attirer l’attention sur les questions des droits de l’homme dans le pays. L’Arabie saoudite exécute régulièrement des personnes pour des crimes tels que le meurtre, le viol et le trafic de drogue. En une seule journée l’année dernière, 81 personnes ont été mises à mort, dont beaucoup ont été jugées dans le cadre de procès manifestement iniques. Les autorités poursuivent également leur répression de la liberté d’expression et d’association, avec de lourdes peines d’emprisonnement infligées à des défenseurs des droits humains, des militants des droits des femmes et d’autres militants politiques. Cristiano Ronaldo ne devrait pas permettre que sa renommée et son statut de célébrité deviennent un outil du sportwashing saoudien. Il devrait utiliser son temps à Al-Nassr pour parler de la myriade de problèmes de droits humains dans le pays.”

Il est néanmoins peu probable que “CR7”, présenté à la presse mardi et dont les premiers pas sous ses nouvelles couleurs n'interviendront pas jeudi, sorte de la sphère sportive pour se mêler de politique. Le numéro 7 d'Al-Nassr n'a pas l'intention de se fâcher avec sa nouvelle destination et son nouvel employeur, surtout au regard de ses émoluments démentiels.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement