Le Conseil national de l’éthique pense que Le Graët « a perdu un peu de sa lucidité »

Par la voix de son président, Patrick Anton, le Conseil national de l’éthique (CNE) de la FFF a demandé la démission de Noël Le Graët. L’étau se resserre autour du Breton.

Noël Le Graët

Patrick Anton, le président du Conseil national de l'éthique de la FFF, a réclamé la démission de Noël Le Graët, ce mardi. Il estime que le président de la Fédération s’est décrédibilisé, ces dernières semaines.

« On appelle le président de la Fédération au retrait de ses fonctions et donc à sa démission. On a besoin d'un pouvoir qui soit fort et serein, ce qui malheureusement n'est plus le cas », a-t-il expliqué à L’Equipe. Avant de poursuivre : « On est amenés toute la saison à appliquer à des dirigeants – notamment des présidents de districts ou de ligues – les règles en matière d'éthique et à transmettre des dossiers à des commissions de discipline parce qu'ils ont franchi la ligne. Concernant le président de la Fédération, si bien évidemment on n'entend pas saisir une commission de discipline, on ne peut que lui demander de se retirer, dans l'intérêt supérieur du football », a-t-il déclaré.

« C'est un homme qui est fatigué, qui a besoin de passer à autre chose »

Noël Le Graët doit selon lui se retirer pour éviter de nuire à la FFF : « C'est par application des principes éthiques de la Fédération qui sont bien rappelés par la charte éthique. Il faut de la sérénité pour que l'on passe à autre chose. Il faut éviter le déballage. Quand ça commence, on ne sait plus où ça s'arrête. Dès qu'une langue se délie, toutes les autres suivent. » Patrick Anton pense également que l’ancien maire de Guingamp paye son âge relativement avancé : « Le président Le Graët a tenu des propos qui démontrent qu'il a perdu un peu de sa lucidité. C'est un homme qui est fatigué, qui a besoin de passer à autre chose. Gouverner une Fédération qui a deux millions de licenciés suppose que l'on ne perde pas son calme et sa sérénité comme il l'a fait. Il faut retrouver un cap fort. »

Âgé de 81 ans, Noël Le Graët occupe la présidence de la FFF depuis l’été 2011. Il a auparavant présidé la LFP (de 1991 à 2000). Le natif de Bourbriac est empêtré dans une tornade médiatique consécutive à ses propos sur Zinedine Zidane, ainsi qu'à ses prises de position publiques sur plusieurs dossiers différents tels que les droits de l’homme au Qatar et le soutien aux communautés LGBT. Il est également accusé d’harcèlement sexuel, tandis que l’audit demandé par la ministre des Sports sur le pilotage de la fédération pourrait révéler des défaillances dans son mode de fonctionnement. Le dirigeant breton a sollicité une réunion en urgence du Comex. Elle aura lieu demain, en fin de matinée.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement