Real Madrid : Ancelotti vole au secours d’un attaquant !

Battu par Majorque (1-0) en ce dimanche après-midi, le Real Madrid a livré l'une des pires prestations de sa saison. Suite à cette contre-performance, l'entraineur des Merengues a cependant tenu à soutenir ses joueurs face à la presse.

Ce faux pas du Real Madrid sur la pelouse de Majorque (1-0) pourrait bien couter très cher dans la course au titre. Si le Barça venait à s'imposer ce soir contre le FC Séville au Camp Nou, les Catalans prendraient huit points d'avance sur leur rival castillan. Du côté de la Casa Blanca, la grogne commence à se faire entendre chez les socios.

Au-delà d'avoir perdu du terrain sur les Blaugranas, les Madrilènes proposent depuis de longues semaines des performances bien trop décevantes. Suite à la défaite de ce jour contre Majorque, Carlo Ancelotti n'a d'ailleurs pas caché sa déception et son amertume. “C'est une défaite qui fait très mal dans ce sens, mais c'était le match que nous attendions. Nous avons préparé un match dur, difficile, avec beaucoup de fautes et d'interruptions. Les petits détails ont déterminé le match. Le but précoce et le penalty manqué nous ont vraiment affectés. Le match, dans l’idée, n'était pas mauvais à mon avis, mais c'était un match atypique, avec de nombreuses interruptions”, s'est ainsi désolé le technicien italien au cours de propos rapportés par Real France.

Ancelotti soutient Vinicius devant la presse

Si l'ancien boss du PSG a reconnu que son équipe n'était pas au niveau attendu, Carlo Ancelotti a cependant tenu à apporter une marque de soutien à Vinicius. “Tout ce qui se passe n'est pas la faute de Vinicius. Tout ce qu'il veut, c'est jouer au football, et puis il y a une atmosphère provocante, des adversaires qui le pressent et qui font des fautes… Il faut changer le focus. Nous devons regarder ce qui lui est arrivé dans le match d’aujourd'hui.”. Le Brésilien a subi de très nombreuses fautes au cours d'une rencontre très engagée.

 

Hubert De Thé
Jeune journaliste passionné par le football dans toute sa richesse (histoire, culture, politique et supporterisme). En relation tumultueuse avec l'Olympique Lyonnais depuis 2007.