Une offensive de l’ASM pour relancer Walcott ?

Depuis le début de saison, Theo Walcott est ralenti dans sa progression par une blessure abdominale. Titularisé à seulement quatre reprises en Premier League, l’ailier anglais manque ainsi l’occasion de contribuer aux très bonnes performances d’Arsenal.

Theo Walcott

Theo Walcott aurait sans doute préféré participer à la fête. Alors que les Gunners d’Arsenal, bien qu’éliminés par Chelsea en League Cup, occupent la première place de la Premier League avec deux points d’avance sur Chelsea et Liverpool, le footballeur de 24 ans n’a plus disputé la moindre rencontre avec le club londonien depuis le déplacement à Marseille (victoire 2-1) en Ligue des champions du 18 septembre dernier. Au stade Vélodrome, l’ancien joueur de Southampton, titularisé d’entrée de jeu, avait dû céder sa place à Nacho Monreal à douze minutes du coup de sifflet final. Depuis, Theo Walcott brille surtout par son absence. Apparu lors des quatre premières journées de Premier League, l’international anglais patiente loin des pelouses.

Victime d’un problème abdominal, d’ailleurs buteur ce soir-là à Marseille, le natif de Newbury a depuis perdu sa place dans le onze de départ d’Arsène Wenger au profit de Santi Cazorla et Aaron Ramsey. Aujourd’hui, Theo Walcott n’espère qu’une chose : se remettre d’aplomb le plus vite possible pour rattraper le temps perdu et aider l’écurie londonienne à poursuivre son formidable parcours outre-Manche. Sous contrat jusqu’en juin 2016 du côté de l’Emirates Stadium, l’homme aux 14 buts la saison passée ne semble pas avoir perdu sa motivation. Récemment, il confiait ainsi son envie de continuer sa carrière avec Arsenal. A moins qu’une belle proposition ne vienne le faire douter.

Selon le Daily Mail, une écurie française serait disposée à dépenser beaucoup d’argent dès le mois de janvier pour le relancer : l’AS Monaco. D’après le média britannique, le promu monégasque n’hésiterait pas à débourser lors du mercato hivernal 34 millions de livres, soit un peu plus de 40 millions d’euros. Avec ses fonds russes, l’actuel dauphin du PSG dépense sans compter et peut tout se permettre, comme l’été dernier avec les arrivées de Radamel Falcao, James Rodriguez ou João Moutinho. Reste quand même quelques obstacles. A la différence d’Arsenal, Monaco ne dispute pas la Ligue des champions. Difficile aussi d’imaginer Arsène Wenger se séparer de lui en cours d’exercice. Cette saison, l’Alsacien compte sur Theo Walcott et attend de pied ferme le retour de son joueur.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)