Deschamps joue la sécurité pour les barrages

Didier Deschamps a communiqué la liste des joueurs qui disputeront les barrages de la Coupe du Monde face à l’Ukraine les 15 et 19 novembre prochain. Un groupe sans surprise où seul Rio Mavuba, absent depuis un an environ fait son retour chez les Bleus. Décryptage.

On ne change pas une équipe qui gagne

Didier Deschamps n’a pas pris de risque pour cette dernière liste de l’année 2013. Le sélectionneur français s’appuie majoritairement sur un groupe qui a donné satisfaction lors des trois derniers matches face à la Biélorussie (4-2), l’Australie (6-0) et la Finlande (3-0) : “Sur la liste, vous aurez remarqué que les 23 initiaux prévus sur le dernier match sont là, plus Rio Mavuba. Après en termes de décision sur le onze qui débutera, il y aura une autre réflexion. J’ai déjà une idée bien précise de ce que je souhaiterais faire sur le premier match.” a-t-il déclaré concernant ce retour de Rio Mavuba, qui mérite une sélection après ses dernières prestations avec Lille en Ligue 1.

Le maintien de Patrice Evra

Si suspense il pouvait y avoir concernant la présence de Patrice Evra pour ces barrages, il a vite été levé par Didier Deschamps dès l’annonce de sa sélection. D’ailleurs les premières questions de la conférence de presse ont concerné le défenseur de Manchester United. Et le sélectionneur, aidé de son attaché de presse, ont rapidement mis fin au débat : “Vous avez le droit de déblatérer sur le sujet mais moi je suis là pour parler de l’équipe de France et de notre objectif qui est de se qualifier pour la Coupe du monde” a déclaré Didier Deschamps un brin agacé.

Car les journalistes ont tenté de relancer le débat : “L’important est d’être focalisé sur une échéance importante pour nous. Après, il peu y avoir beaucoup de débat autour de ce sujet. Notre attention doit être sur l’intérêt sportif. Le discours que je lui ai tenu ? Ca ne vous regarde pas, cela regarle le joueur et le président ! Il était sélectionnable et j’ai pris la décision de le prendre. Libre à chacun d’entre vous d’en parler, d’en débattre. En interne, on va rester focaliser !” a-t-il ajouté.

Le retour de Rio Mavuba

Didier Deschamps a ajouté à sa liste des derniers matches des Bleus, Rio Mavuba. Un retour mérité du Lillois grâce à son bon début de saison avec l’équipe nordiste en Ligue 1. Mais ce retour laisse également entrevoir la possibilité de changer de système : “Le 4-3-3 ? C’est une déduction. Il était avec nous au départ, il a eu une blessure qui l’a handicapée, après il est revenu à son meilleur niveau. Il est dans un secteur de jeu où il y a une forte concurrence” a-t-il précisé sans vouloir dévoiler ses intentions.

La particularité des barrages

Didier Deschamps a également évoqué la double confrontation face à l’Ukraine et ce système de match aller-retour qui pourrait paralyser les joueurs : “Il faut avoir confiance en soi dans nos forces. Ne pas penser d’être qualifié avant de l’être. On a une équipe qui a de la qualité quoi qu’on en dise et qui reste sur une série de matches très positive. Cela va pas être simple. La sentence tombe après le match retour et il faut gérer ça en étant concentré sur nous d’abord. Le discours sera bien évidemment adapté à la situation pour bien préparer le premier match” a-t-il jugé.

Ribéry, l’homme en forme

Le sujet Franck Ribéry a également été évoqué et la forme actuelle de l’attaquant du Bayern Munich est bien entendu de manière à rassurer Didier Deschamps : “Que ce soit pour lui, pour l’équipe ou ses partenaires, c’est une très bonne chose de l’avoir dans cette forme-là. C’est une arme qui nous rend encore plus fort par rapport à notre adversaire. Il a toujours eu une place importante, il est décisif et c’est que l’on lui demande. On aura besoin d’un bon Franck Ribéry !”

Démission en cas d’échec ?

La “question qui tue” lui a également été posé. Démissionnera-t-il si la France ne se qualifie pas face à l’Ukraine ? Didier Deschamps est resté évasif sur la question : “Sincèrement, ça n’occupe même pas un dizième de seconde mon esprit. Je suis là pour un objectif et atteindre cette mission. Mon staff et moi on est là pour transmettre la gagne. Je ne suis pas là pour penser à l’après” a précisé l’ancien coach de l’OM.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)