Mavuba, un retour au moment opportun

A quatre jours d’un rendez-vous crucial en Ukraine pour le barrage aller de la Coupe du monde 2014, Rio Mavuba était présent lundi en conférence de presse. Pour son retour dans le groupe France, le milieu de terrain lillois se félicite de pouvoir participer à cette double confrontation.

Rio Mavuba

Répondre aux questions des journalistes dans le cadre d’une rencontre de l’équipe de France, Rio Mavuba n’y était franchement plus habitué. Il faut dire que le footballeur nordiste n’a plus connu la joie d’une sélection depuis le 11 septembre 2012, à l’occasion d’un succès décroché face à la Biélorussie (3-1). Derrière, l’ancien Bordelais avait laissé passer sa chance… avant de la saisir de nouveau pour les barrages du Mondial 2014 qui verront les Bleus affronter l’Ukraine, vendredi à Kiev puis quatre jours plus tard au Stade de France. Mavuba, seul changement notable dans la liste du sélectionneur, sait qu’il revient dans la course en vue d’une présence au Brésil. “C’est un retour au bon moment. Ce sont les deux matches les plus importants de l’ère Deschamps“, conçoit-il à Clairefontaine.

A 29 ans, il espère saisir sa chance et disputer la première grande compétition internationale de sa carrière. Une juste récompense pour un joueur auteur jusque-là d’une excellente saison avec le Losc. “C’est un grand honneur d’être là. Le temps de jeu, ce que je peux apporter, je le prends comme ça vient. Après la saison galère que je viens de vivre, c’est déjà très bien d’être là.” En 2012-2013, éloigné des terrains pour une blessure au genou droit, Rio Mavuba rongeait son frein. Aujourd’hui, son come-back gagnant lui a permis de récupérer le brassard de capitaine dans le Nord et de devenir une alternative aux yeux de “DD”, malgré la concurrence de Paul Pogba et Blaise Matuidi.

Au lieu de s’arrêter sur sa situation et ses attentes, il souhaite avant tout que la France passe l’obstacle des barrages, délivrant ainsi un message de prudence malgré la clémence du tirage au sort. “L’Ukraine est une équipe rajeunie avec une majorité de joueurs qui évoluent dans leur championnat, indique l’ex-pensionnaire de Villarreal. Marko Basa m’a dit que c’était une équipe très costaude, avec de très bons joueurs dans les couloirs. Une belle équipe. L’erreur à ne pas faire est de penser que ça va être facile. Avoir des joueurs d’expérience peut faire la différence.” Ce ne sera qu’au moment où les Bleus auront validé leur billet pour l’Amérique du Sud que Rio Mavuba pourra prétendre à plus qu’une simple convocation. A moins que Deschamps ne décide de sortir une surprise de son chapeau dès vendredi soir.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)