ASSE : le duo Romeyer-Ruffier tacle Aulas… qui persiste et signe !

Décidément, la tension est toujours palpable entre les acteurs du dernier derby entre Saint-Étienne et Lyon (0-1). Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, accuse le gardien stéphanois, Stéphane Ruffier, de l’avoir bousculé violemment.

Stéphane Ruffier

En guise de réponse, le président de l’ASSE, Roland Romeyer, a fait savoir sur Canal+ que c’est “n’importe quoi” et qu’il a “des preuves” afin d’attester ses dires. “Je suis allé voir Stéphane et il m’a assuré qu’il n’avait mis aucun coup, ce que j’ai contrôlé avec la vidéo-surveillance. Il y a la preuve et elle a été renforcée par les délégués du match par la suite”, a-t-il assuré. Pour sa part, le portier des Verts a ajouté, via Le Parisien, qu’il n’a fait “que le repousser” sans mettre de coups. “Il dit que je l’ai frappé dans le dos, c’est scandaleux ! Si je l’avais fait, il n’aurait pas pu faire une interview avec Canal + trois minutes plus tard… Je n’attaque pas les gens dans le dos, et d’ailleurs je n’attaque personne, ce n’est pas mon éducation.”

Sans surprise, le patron du club de la capitale des Gaules, Jean-Michel Aulas, a remis une couche pendant un entretien relayé par France Football. “Je me suis mis au milieu et mon souci n’était pas de faire le coup de poing. Je ne suis pas dans la même catégorie que Ruffier. Il est arrivé et m’a poussé dans le dos contre le mur.” Visiblement, le président lyonnais a “un gros hématome” et il l’a fait constater. Histoire d’avoir un argument solide s’il décide de porter plainte.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)