France-Ukraine, les compos probables de la dernière chance

Obligée mardi soir de remonter un handicap de deux buts face à l’Ukraine, l’équipe de France n’a plus que 90 minutes ou plus pour décrocher son ticket pour la Coupe du monde 2014. Pour y parvenir, Didier Deschamps devrait bouleverser en grande partie son onze de départ.

A n’en pas douter, la composition qui sera annoncée dans quelques heures par « DD » ne ressemblera en rien à celle de vendredi dernier. D’abord, le sélectionneur tricolore s’apprête à changer son système de jeu en passant d’un 4-2-3-1 sans réussite à Kiev à un 4-3-3, une décision pas sans conséquences pour certains joueurs. En défense, devant Hugo Lloris, Mathieu Debuchy semble garder la confiance de la Desch’ sur le flanc droit, comme Patrice Evra à gauche. En revanche, l’axe sera bouleversé par la suspension de Laurent Koscielny, remplacé par un Raphaël Varane remis d’une blessure au genou droit.

A ses côtés, on ne devrait pas retrouver Eric Abidal, pas à son avantage face à la percussion des attaquants ukrainiens, mais Mamadou Sakho, le joueur de Liverpool, pour une charnière expérimentale mais pas inexpérimentée. Dans l’entrejeu, alors que Yohan Cabaye avait été laissé sur le banc de touche il y a quatre jours, le footballeur de Newcastle devrait accompagner Blaise Matuidi et Paul Pogba, rares satisfactions du match aller. Renouveau au milieu de terrain, mais aussi dans l’animation offensive.

Les mêmes en Ukraine… sauf en défense

Décevant, Samir Nasri ne devrait pas être reconduit par Didier Deschamps, amené à redonner sa chance à Mathieu Valbuena. Mais dans ce 4-3-3, le Marseillais n’endossera pas un rôle de meneur de jeu derrière l’attaquant car il occupera l’aile droite, repoussant ainsi également Loïc Rémy sur la touche. A gauche, la présence de Franck Ribéry est évidemment indispensable, alors que Karim Benzema se félicite de pouvoir goûter à une titularisation au détriment d’Olivier Giroud, qui n’a pas marqué suffisamment de points.


En Ukraine, Mikhail Fomenko doit se passer des services de Fedetskiy, suspendu pour avoir écopé d’un carton jaune à l’aller. Gusev et Mandzyuk se disputent une place sur le flanc droit de la défense. Autre contrainte pour le sélectionneur ukrainien, l’absence dans l’axe de Kucher, expulsé dans les arrêts de jeu et remplacé par Rakitsky. Le reste du onze de départ sera sans surprise avec le duo Rotan-Stepanenko au milieu de terrain, Yarmolenko et Konoplyanka sur les ailes et Edmar en soutien du buteur Zozulya.