La volte-face de Wenger en vue du mercato

Cette saison, l’équipe d’Arsenal est très séduisante et ce n’est pas un hasard si elle occupe la première place du classement en Premier League. Malgré cela, force est de constater que l’équilibre est fragile surtout sur le plan offensif. La question est de savoir si Arsène Wenger va, ou non, activer le bon levier pour déloger une gâchette en janvier.

Theo Walcott

Une réflexion en cours à l’Emirates Stadium. Pendant un point presse, retranscrit sur le site du Daily Mail, Arsène Wenger a accepté de parler de la campagne de recrutement à venir. Alors que la venue d’un nouveau buteur semblait être à l’ordre du jour chez les Gunners il y a encore quelques semaines, le technicien français a fait savoir qu’il a revu sa copie au fil du temps. “C’est toujours difficile (de recruter) au milieu de la saison. Si quelqu’un joue bien, quelque part, son club ne va pas vouloir le vendre. Ils (les dirigeants) peuvent attendre jusqu’à la fin de la saison pour le faire”, a-t-il fait remarquer.

Ces derniers temps, Arsène Wenger a dû s’appuyer sur Olivier Giroud, qui a réalisé un bon début de saison, et Nicklas Bendtner. En effet, Theo Walcott et Lukas Podolski n’ont pas pu s’exprimer depuis belle lurette. Le “Sonic anglais” a dû se défaire d’une blessure abdominale tenace qui l’a éloigné des terrains pendant deux mois. Après être passé sur le billard et respecté le protocole de sa convalescence à la lettre, l’attaquant s’apprête à faire son come-back contre Southampton ce samedi (12e journée de Premier League). De son côté, le buteur allemand traîne toujours sa blessure à la cuisse et son retour pourrait intervenir seulement à la fin du mois de décembre.

Voyant que la situation commence à se décanter, Arsène Wenger envisagerait, de moins en moins, le fait de faire appel à un joker cet hiver. Même le Danois Nicklas Bendtner semble faire partie des plans de l’homme qui officie aussi en tant que consultant sur la chaîne TF1 ! “Je pense qu’il a le niveau mais que pour le moment, il n’a pas disputé assez de matches. Il faut aussi savoir s’il a envie de rester ici ou si dans sa tête, il a prévu de s’en aller (en janvier).” Si tout se goupille bien, Arsène Wenger pourrait être en mesure de s’appuyer sur le quatuor Giroud – Walcott – Podolski – Bendtner pendant le mois de janvier 2014. Cas échéant, il n’aurait plus besoin d’autres munitions pour la seconde partie de la saison.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)