Le Mondial au Qatar, les actes de racisme, Blatter hausse le ton

Dans la tourmente depuis quelques semaines après la polémique concernant Cristiano Ronaldo, Sepp Blatter doit également faire face aux nombreuses critiques au sujet de l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Malgré tout, le président de la FIFA a tenté de maintenir le cap ce mardi.

Malgré des moyens colossaux, le Mondial 2022 n’a sans doute pas terminé de faire parler de lui. Entre les accusations de corruption de certains membres de la FIFA, les conditions de travail des ouvriers au Qatar et le calendrier qui pose toujours problème, chaque semaine est matière à polémiques autour de l’organisation de la Coupe du monde au Qatar. Alors que le patron de l’instance du football mondial cherche à calmer les esprits, certains médias européens n’hésitent pas à critiquer ouvertement la FIFA concernant le choix du pays hôte.

Une attitude que regrette largement Sepp Blatter. “Les attaques et critiques des médias, européens en particulier, contre ce pays (le Qatar) sont injustes. Nous les défendons. Nous avons pris la décision de jouer la Coupe du monde dans un pays arabe en choisissant le Qatar. Et nous allons jouer en 2022 au Qatar“, a réaffirmé le Suisse devant les délégués de la Confédération asiatique réunis en Malaisie, à l’occasion de la remise des trophées annuels de l’AFC.

Ce dernier a également profité de l’occasion pour confier sa colère au sujet de l’attitude de certains supporters du Betis Séville, auteurs dimanche de cris de singe contre un joueur adverse lors du derby contre le FC Séville (4-0). “Je condamne leur attitude, qui a été vue à la télévision et sur internet par des millions de gens. Il est temps d’appliquer des sanctions plus dures. Je vais le répéter : ça n’a pas de sens de lutter contre le racisme avec des amendes“, a expliqué Blatter. Un message relayé sur son compte Twitter ce mardi.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)