Exclu TM : 4 questions posées à… Martin Caceres

Défenseur polyvalent de la sélection uruguayenne, Martin Caceres fait partie du groupe de joueurs qui possèdent l'entière confiance du sélectionneur national, Oscar Tabarez. Pour TopMercato, le pensionnaire de la Juventus de Turin revient sur le tirage au sort d'hier et parle de l'ambition des Charruas.

Martin Caceceres

Martin Caceres, l'Uruguay va devoir affronter l'Italie, l'Angleterre et le Costa Rica lors du premier tour de la prochaine Coupe du monde…

Je suis très satisfait de ce tirage au sort car nous allons affronter de très belles équipes dès le premier tour. Le Costa Rica, l'Angleterre et l'Italie sont de très bonnes sélections et il faudra se méfier de chacune d'entre elles. Nous avons joué contre chacune de ces équipes lors des dernières années et je pense que chaque match sera un combat. J'ai parlé avec plusieurs coéquipiers et tout le monde est très enthousiaste à l'idée de démarrer la compétition.

Quelles sont, selon vous, les forces de chacun de vos adversaires ?

L'Italie possède un groupe parfaitement équilibré, mené par des joueurs d'expérience comme Gigi Buffon et Andrea Pirlo et des jeunes talents comme Giuseppe Rossi et Mario Balotelli par exemple. Si on ajoute à cela la touche tactique de Cesare Prandelli, on obtient une formation qui fait partie des cinq meilleures équipes du monde. Concernant l'Angleterre, je pense qu'il faudra faire attention à un probable sursaut d'orgueil de leur part. Ils n'ont pas de très bons résultats depuis quelques mois, mais une chose est sûre : ils ont de superbes joueurs qui vaudront se transcender durant cette compétition afin de redorer le blason de leur équipe nationale. Quant au Costa Rica, c'est une équipe très technique qui compte des attaquants très rapides comme Joel Campbell (Olympiakos) par exemple.

Pensez-vous que l'Uruguay a progressé depuis la dernière Coupe du monde ?

Oui, nous avons beaucoup progressé. Depuis la dernière Coupe du monde, nous avons encore gagné en expérience et en automatismes, car le groupe de joueurs n'a que très peu changé depuis 2010. Je pense que notre équipe évolue aujourd'hui à un très haut niveau et que nous ne sommes pas loin des meilleures sélections mondiales. Nous comptons des joueurs de très grands talents et peut-être l'une des lignes d'attaque les plus dangereuses du monde avec Edinson Cavani, Diego Forlan et Luis Suarez. Forlan a une grande expérience internationale et Cavani et Suarez sont des machines à buts. Nos adversaires ont de quoi avoir peur.

Quel sera l'objectif pour la Celeste ?

Aller le plus loin possible. Lors de la dernière Coupe du monde, personne ne nous voyait arriver en demi-finale mais nous avons réussi à déjouer les pronostics. Il faudra bien sûr bien gérer le premier tour mais je pense qu'il ne faut pas se fixer de limites. Aller au mondial, ça n'arrive pas tous les matins. On va au Brésil avec beaucoup d'ambitions et on va se battre à chaque match et sur chaque ballon pour aller le plus loin possible.