Ces recrues « Flops » qui ont manqué le coche

A l’heure de la trêve hivernale pour la plupart des équipes, la rédaction de Top mercato a décidé d’évoquer ces joueurs qui ont changé de club lors du dernier mercato estival et ne sont pas parvenus à marquer des points, ou très peu. Au-delà des cas individuels, la politique de recrutement de certaines écuries a tourné au fiasco en l’espace de quelques mois.

Marouane Fellaini


Un OM dépensier mais pas aux anges
L’été dernier, sans atteindre les sommes lâchées par le PSG et l’AS Monaco, l’Olympique de Marseille s’était montré très actif sur le marché avec la venue de six nouveaux éléments. Quelques mois plus tard, force est de reconnaître que seul Florian Thauvin justifie les 15 millions d’euros dépensés par la direction phocéenne pour le recruter. Auteur de cinq buts en Ligue 1, l’ancien Bastiais a eu besoin de temps pour s’acclimater mais c’est lui, en l’absence de Mathieu Valbuena et André Ayew, qui porte le club à bout de bras. Prometteur au Havre, mais en Ligue 2, le latéral Benjamin Mendy apporte offensivement mais pèche défensivement. Au milieu de terrain, Giannelli Imbula (ex-Guingamp) a peu à peu perdu sa place de titulaire. Quant à Mario Lemina, transfuge de Lorient, son temps de jeu reste limité. C’est sans doute en attaque que la plus grande déception demeure avec les cas de Dimitri Payet et Saber Khalifa. L’ancien Lillois, arrivé pour 10 millions d’euros, a réussi de gros débuts (trois buts en deux journées) avant de s’éteindre au fil des semaines. Enfin, s’il ne fallait pas s’attendre à des miracles avec l’avant-centre tunisien, les supporters marseillais se demandent encore comment l’ex-footballeur d’Evian-Thonon-Gaillard a pu atterrir sur la Canebière.

Marouane Fellaini (d’Everton à Manchester United)
32 millions d’euros pour ça. Recruté sur le tard par Manchester United, Marouane Fellaini ne réussit pas des débuts fracassants du côté d’Old Trafford. A ce prix, on peut même parler d’un fiasco à mi-saison, tant le milieu de terrain belge ne convainc pas. Tout heureux de retrouver David Moyes après tant d’années de vie commune avec Everton, le footballeur âgé de 26 ans n’a été titularisé qu’à quatre reprises en Premier League par le technicien écossais, plus trois apparitions en Ligue des champions. Plus dommageable encore, le Diable Rouge n’a marqué qu’un seul but en août… quand il évoluait encore avec les Toffees. En 2014, Marouane Fellaini tentera de rattraper le temps perdu. A son image, le club mancunien, malgré du mieux ces dernières semaines, ne fait pas partie du Big Four et va devoir refaire son retard sur les équipes de tête pour espérer conserver son titre de champion d’Angleterre.

Tottenham, cela coûte cher
L’été dernier, Tottenham intégrait le gotha des équipes les plus dépensières du continent. Mais l’argent ne fait pas forcément le bonheur pour une formation qui s’est séparée de son entraîneur André Villas-Boas. Si le Portugais n’a pas résisté aux mauvais résultats des Spurs, c’est que le mercato n’a pas été à la hauteur des espérances. Symbole des maux du pensionnaire de White Hart Lane, la venue de Roberto Soldado en provenance du FC Valence. Recrue la plus chère de l’histoire de Tottenham (30 millions d’euros), l’attaquant espagnol n’a trouvé qu’à quatre reprises le chemin des filets en championnat, dont trois fois sur penalty. Avec la Ligue Europa, l’avant-centre de 28 ans rehausse son bilan comptable (neuf réalisations toutes compétitions confondues), mais cela reste insuffisant. Il n’est pas le seul dans ce cas. 30 millions, c’est aussi le prix de l’Argentin Erik Lamela (AS Rome), un investissement très coûteux pour un joueur apparu seulement sept fois en Premier League (trois titularisations). Blessé à la cheville, Christian Eriksen attend toujours de démontrer son talent, tandis que le Français Etienne Capoue subit de plein fouet la concurrence. Reste le Brésilien Paulinho, titulaire indiscutable.


Thiago Alcantara (du FC Barcelone au Bayern Munich)
Il serait exagéré de considérer Thiago Alcantara comme une mauvaise pioche sachant que le milieu de terrain espagnol est resté sur le carreau pendant de très nombreuses semaines. Touché à la cheville droite, l’ancien footballeur du FC Barcelone s’était blessé dès la deuxième journée de Bundesliga entre le Bayern Munich et Nuremberg (2-0). Arrivé l’été dernier en Bavière afin d’y retrouver Josep Guardiola, le footballeur de 22 ans a signé son retour à la compétition lors du choc remporté sur la pelouse du Borussia Dortmund (3-0). Au final, dans le 4-1-4-1 du technicien catalan, le natif de San Pietro Vernotico n’a disputé que six matches de Bundesliga, dont quatre dans le onze de départ. La faute à ses pépins physiques, Thiago Alcantara n’a pas eu le temps de justifier les 25 millions d’euros lâchés par le board munichois.

Et aussi
A Lyon, le défenseur portugais Miguel Lopes et le milieu de terrain français Gaël Danic déçoivent. Le premier joue mais ne donne pas de grosses garanties. Le second ne réussit pas à se défaire de la concurrence dans le Rhône.

Arrivé libre dans la capitale londonienne après une dernière saison florissante à Auxerre, Yaya Sanogo ne progresse pas avec Arsenal. Barré par Olivier Giroud, le jeune attaquant tricolore (20 ans) n’est apparu qu’une seule fois en Premier League.

Si Saint-Etienne a réussi une belle opération financière en vendant Josuha Guilavogui à l’Atletico Madrid pour 12 millions d’euros, le milieu de terrain français ne casse pas la baraque en Espagne. Deux apparitions en C1, mais une seule en Liga. Pour le moment, Diego Simeone ne lui accorde pas une grande confiance.

Face à Rodrigo Palacio, Mauro Icardi et Diego Milito, il s’avère difficile pour Ishak Belfodil d’exister avec le maillot de l’Inter Milan. Transfuge de Parme pour 7,5 millions d’euros, l’avant-centre algérien n’a démarré qu’un seul match de Serie A. Son unique but, en coupe, ne vient pas rattraper le bilan.