Découvrez l’équipe-type 2013 des internautes de l’UEFA

Quelques jours seulement après l’annonce par la Fifa de son onze de départ pour l’année 2013, l’UEFA vient de lui emboîter le pas. Plusieurs footballeurs manquent à l’appel, dont ceux du FC Barcelone.

Alors que la composition de départ de la Fifa avait étonné bon nombre d’observateurs par la présence de quatre joueurs du FC Barcelone et seulement trois du Bayern Munich, malgré ses cinq titres en 2013, les internautes de l’UEFA ont clairement rectifié le tir. Plus que ça, cette équipe-type des douze derniers mois sonnent comme un sacré pied de nez, puisqu’aucun joueur du Barça ne figure dans les onze retenus. Pas de Daniel Alves, de Xavi, d’Andres Iniesta et même de Lionel Messi : le seul titre de champion d’Espagne et l’élimination logique en demi-finales de la Ligue des champions justifient ce choix.

Du coup, c’est bien le Bayern Munich qui sort grandi avec quatre éléments moteurs. Dans l’ordre, on retrouve le gardien de but allemand Manuel Neuer, son compatriote Philipp Lahm dans le couloir droit de la défense et l’international autrichien David Alaba à gauche. Si Bastian Schweinsteiger n’a pas été plébiscité, pas plus que Thomas Müller ou Arjen Robben, Franck Ribéry tient évidemment la corde, symbolisant la formidable année vécue par l’écurie munichoise.

Un Real à trois têtes

Un autre club tire son épingle du jeu : le Real Madrid. Comme avec le FC Barcelone pour la Fifa, l’omniprésence de la Maison Blanche pour une équipe qui n’a absolument rien gagné en 2013 peut surprendre, mais les internautes du site de l’UEFA ont misé sur le défenseur central espagnol Sergio Ramos, le milieu de terrain gallois Gareth Bale et l’attaquant portugais Cristiano Ronaldo. Pour comprendre la décision de mettre l’ancien joueur de Tottenham, on se dit que ses statistiques outre-Manche et sa première partie de saison convaincante en Espagne font la différence.


Reste quatre footballeurs, dont deux du PSG, à savoir sans vraiment de surprise le Brésilien Thiago Silva et le Suédois Zlatan Ibrahimovic. Enfin, les deux derniers cités témoignent d’une belle originalité. Auteur de six premiers mois brillants avec Arsenal, le joueur londonien d’origine turque Mesut Özil dispose d’une aura, comme Marco Reus. Alors que le Borussia Dortmund n’a pas franchement été récompensé malgré une formidable saison 2012-2013 (vice-champion d’Allemagne, finaliste de la Ligue des champions), la pépite allemande représente le club de la Ruhr. En toute logique.