Julio Cesar joue gros lors de ce mercato

Alors qu'il aurait dû quitter QPR l'été dernier, Julio César est toujours chez les Hoops. Le gardien de but aurait pu se consoler en disputant bon nombre de rencontres mais il ne jouit pas du statut de titulaire. Cette troisième partie de mercato est décisive pour son avenir.

Julio César

Un moment décisif pour Julio César. A 34 ans, le gardien de but sait pertinemment que l'essentiel de sa carrière est derrière lui désormais. Cela ne signifie pas pour autant que le portier des Queens Park Rangers envisage de ranger définitivement les gants au vestiaire ou encore de rejoindre une écurie sans ambitions. L'international brésilien sait pertinemment que s'il ne joue pas plus lors de cette seconde partie de saison (1 seule apparition avec les Hoops), alors il pourrait être contraint de faire une croix sur le Mondial qui aura lieu au pays de la samba. Pour l'heure, le sélectionneur Luiz Felipe Scolari lui fait encore confiance mais que fera-t-il en juin si la situation de Julio César ne s'améliore pas à Loftus Road ?

Pour éviter que le technicien soit contraint de se poser une telle question, l'ancien dernier rempart de l'Inter Milan veut quitter QPR avant le 31 janvier. Apparemment, le président du club anglais, Tony Fernandes, n'a pas vraiment l'intention de lui mettre des bâtons dans les roues. “Ce serait une perte car c'est quelqu'un qui a un immense talent. Mais il ne joue pas alors qu'il est, je le pense, l'un des meilleurs gardiens du monde. Je suis sûr qu'un club va venir le chercher. Nous allons voir ce qui va se passer”, a-t-il confié selon Sky Sports. A la question de savoir si Julio César pourrait redevenir le numéro 1 à QPR, le dirigeant a répondu que ce n'est pas quelque chose qui est à l'ordre du jour.

Julio César attend le déclic

En effet, le gardien anglais Robert Green (34 ans, 26 apparitions au total) est très performant depuis qu'il a posé ses valises chez les Hoops l'été dernier et ce serait injuste de l'expédier sur le banc. “Nous nous sommes dirigés en direction de Rob au début de la saison car nous pensions que Julio allait partir. Il a fait un travail fantastique et il je pense qu'il peut postuler à une place en équipe d'Angleterre. Il a vraiment bien joué”, a martelé Tony Fernandes. Pour le moment, aucune écurie n'a fait le nécessaire afin de s'attacher les services de Julio César. Les exigences financières de QPR et/ou du gardien auriverde ont refroidi bon nombre d'ardeurs ces derniers mois.

Actuellement, le club de Cagliari tiendrait la route pour obtenir sa signature. Le propriétaire Massimo Cellino a indiqué via le journal Unione Sarde qu'il aimerait bien pouvoir attirer Julio César de l'autre côté des Alpes. “J'ai parlé avec Julio César qui ne joue pas à QPR et qui veut aller à la Coupe du monde. Il m'a dit qu'il connaît l'équipe (de Cagliari, ndlr) et qu'il aimerait bien revenir en Italie.” Entre 2005 et 2012, le natif de Rio de Janeiro a porté avec brio le maillot de l'Inter Milan et il a laissé un très bon souvenir chez nos voisins transalpins. Par le biais de Tuttomercato, Julio César a confirmé qu'un séjour à Cagliari ne serait pas pour lui déplaire. “En Sardaigne, il y a toujours du soleil ! J'aimerais y aller”, a-t-il lâché avant de faire le point sur sa situation délicate. “Honnêtement, il n'y a aucune offre qui arrive en ce moment.” Et dire que le mercato fermera ses portes dans dix jours…