OM-PSG : F. Germain explique pourquoi ce Classique sera décisif

Florent Germain a livré son analyse du Classique qui opposera l’OM au PSG au Stade Orange Vélodrome ce soir. Le journaliste estime que le niveau s’est équilibré entre les deux équipes.

L’OM a frappé fort en battant le PSG lors des huitièmes de finale de la Coupe de France (2-1). L’équipe d’Igor Tudor a allié manière et efficacité pour écarter son grand rival et obtenir son billet pour les quarts de finale de la compétition.

Interrogé par FootMercato, Florent Germain a donné son sentiment sur la deuxième confrontation hivernale entre les deux équipes qui aura lieu ce soir. « L’OM est plus fort que la saison passée, notamment grâce à la mise en place d'une philosophie de jeu avec une intensité énorme. Le PSG est quant à lui moins fort que les saisons passées, ce qui équilibre le rapport de force », a-t-il estimé. Le journaliste pense que la confiance a changé de camp : « Il y a plus de confiance à l’OM, évidemment. La victoire en Coupe de France décomplexe un peu l'équipe. »

“On ne retrouve pas cette intensité au PSG”

Florent Germain note que la situation est plus compliquée au PSG : « On ne retrouve pas cette intensité au PSG. C’est d’ailleurs le principal reproche qui leur est fait. Cet OM est un peu façonné pour poser des problèmes au PSG et, pourquoi pas, les battre. » Selon lui, la rencontre de ce soir est un tournant dans la saison : « Si Paris bat Marseille, ils mettraient les Marseillais à huit points. Si l’OM l’emporte, ils resteront dans la course, mais il faudra aussi regarder derrière, car Lens et Monaco carburent fort ! »

Florent Germain pense également que le rapport de force pourrait s’équilibrer ces prochaines saisons : « Ce que souhaite l’OM, ce n’est pas battre Paris tous les cinq ans. La volonté est de retrouver un niveau qui leur permette d’être compétitifs en Ligue des Champions, d’attirer plus facilement des stars et de rivaliser avec le PSG en termes de moyens financiers. À Marseille, ce qu’on veut, c’est rivaliser aussi en Ligue des Champions », a-t-il conclu.

L’OM n’a plus disputé deux Ligues des champions de suite depuis les années Didier Deschamps. Le parcours réalisé par l’équipe d’Igor Tudor est donc décisif, notamment pour l'avenir des Classiques.

Jordan Belly
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.